Nice : un aéroport pas écologique mais très économique.

En février 2015 Christian Estrosi avait organisé un référendum pour qu’Emmanuel Macron, alors ministre, ne mette pas en vente l’aéroport de Nice. Ce référendum ,que le Ficanas avait qualifié de « cagade » à l’époque, avait couté 100.000€ aux contribuables pour une participation ridicule dont le résultat était connu d’avance : 97,5% contre la vente des parts de la métropole. Estrosi avait alors déclaré : « Sans cette maîtrise de laéroport, les biens immobiliers des Niçois perdront de 30% а 40% de leur valeur et les grandes enseignes quitteront le territoire azuréen. » Il ne s’était rien passé…

En juillet 2019 le Même Estrosi avait fait voté aux représentants de la métropole la vente de 4 des 5% d’actions détenues. Ce fût 81 millions d’euros de plus dans les caisses. Mais ces 4% rapportaient pourtant 3.300.000 euros par an. Mais tandis qu’à Paris on essaye de monter un référendum populaire au sujet de la vente de Aéroport de Paris, à Nice on a mis les Niçois et les métropolitains devant le fait accompli. Pourquoi tous ces revirements, ces retournements de veste ? D’autant plus qu’un mois plus tard, son ami de toujours, Eric Ciotti annonce également la vente des 4% des parts du département des Alpes-Maritimes au groupe franco-italien Azzura. 

Cet été, Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d’Etat aux transport du gouvernement, n’a pas été débordé par les manifestations nationales. Bien au contraire, il a profité de la une des médias concernant la SNCF et la RATP pour laisser le 20 décembre dernier l’Etat délivrer le permis de construire de 25.000 m2 supplémentaires à l’aéroport de Nice. Dorénavant il fera 97.000 m2. La préfecture des Alpes-Maritimes annonce alors avoir accordé le permis de construire « après les avis favorables avec ou sans prescriptions de tous les services consultés ». Pourtant il faut respecter certaines réserves émises :

  • Respect du plan d’exposition au bruit,
  • Intégration dans le paysage environnant,
  • Respect de la zone Natura 2000 ou se trouvent les oiseux de l’embouchure du Var,
  • Et surtout suivi des émissions de gaz à effet de serre.

Tout va bien dans le meilleur des mondes mais l’extension risque d’engendrer une forte augmentation du trafic aérien, de l’ordre de 50% et plus dans les 10 prochaines années, d’après le Collectif citoyen 06. « Sur le fond, ce projet est en incohérence totale avec tous les enjeux d’urgence climatique », a déploré le cofondateur de cette organisation, Airy Chrétien. Et il ajoute : « En dépit des réserves de l’Autorité environnementale, en dépit des 75% d’oppositions formulées lors de l’enquête publique, en dépit de notre demande de saisine de la Commission nationale du débat public, considérant qu’il y avait collusion, localement, entre la métropole, la préfecture et l’aéroport, en dépit des 500 morts prématurés à Nice du fait de la pollution de l’air, en dépit de tout, le permis a été accordé ». 

Mais alors que l’on prévoit une pollution aggravée sur Nice et ses environs, et quand on voit le nuage de pollution qui couvre la Côte tous les jours, qui est donc bénéficiaire de cet situation ? Un consortium regroupant la société italienne Atlantia (anciennement Autostrade, filiale du groupe Benetton et gestionnaire de l’aéroport de Rome), EDF Invest et la principauté de Monaco.

Les Italiens sont là pour faire des sous et vont probablement accroître le nombre de commerces dans les galeries marchandes du projet. EDF Invest a d’autres problèmes : il faut relancer la filière nucléaire française et surtout continuer à construire le fameux réacteur de Flamanville dont le coût est tellement élevé qu’il coûterait moins cher de produire du caviar plutôt que l’énergie. Quand à Monaco, l’aéroport de Nice leur est indispensable pour la navette entre l’héliport de Nice et celui de Monaco. Car Monaco est le marché d’immobilier de luxe le plus cher au monde. Avec 48.800€ au m2 Monaco a dépassé Hong Kong, Tokyo et New York. Quand on ne travaille qu’avec cette clientèle il faut bien favoriser l’accès à leurs appartements, si par hasard ils leur viendraient l’idée saugrenue d’y aller.

Alors face à ces intérêts que pèsent la pollution, les problèmes respiratoires et la vie des habitants de Nice et de sa métropole ? Rien. Nous sommes là simplement dans une affaire de fric, d’intérêts étrangers pour gaver des actionnaires que l’on ne connait pas. Et pour couronner le tout ces affaires financières sont cautionnées par des élus ou des fonctionnaires de haut niveau peut-être aveugles ou feignant de l’être. Il est vrai qu’ils vont nous parler alors d’emploi et de développement économique comme d’habitude. Mais comme le dit le proverbe : chacun est aveugle dans ses intérêts. 

Christian Gallo – © Le Ficanas ® – photos : Jean-François Ottonello & Patrice Lapoirie

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Nice : un aéroport pas écologique mais très économique.

  1. Georges Nuyssen dit :

    Eh bien tous les Niçois (ou la plupart d’entre eux) doivent certainement être d’accord avec ce coup de gueule salutaire et plein de bon sens de Christian (Gallo, pas Estrosi).
    Et pourtant tous les Niçois (ou la plupart d’entre eux) vont sans doute voter Christian (Estrosi, pas Gallo) à la prochaine élection municipale.
    On aura bien mérité nos bronchites chroniques et nos cancers ! On a les premiers de cordée qu’on mérite.

    J'aime

  2. C. Guerrin dit :

    Bientôt Nice atteindra des niveaux de pollution chinois.
    Bravo de commencer l’année
    par ce coup de gueule (sans la gueule ni la… langue de bois !)

    J'aime

  3. Rover dit :

    sans doute la pollution a altéré le jugement des décideurs et le comportement des futurs électeurs prêts parait-il à les reconduire….

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.