Une après-midi avec les yeux d’or de Marie Laforêt.

Ces yeux n’étaient pas en or, mais ils étaient très beaux et prenants. En 1999 Marie Laforêt tenait le rôle de Maria Callas. La pièce de Terrence McNally, Master Class, évoquait la chanteuse la plus considérable du XXème siècle, qui donne des leçons de chant à New-York, après avoir quitté la scène. Avec toute la passion pour son art, qu’elle a renouvelé, elle se livre à des réflexions sur son métier et elle cède à des jeux de diva et à ses détresses intimes, surtout l’amour qui l’avait unie avec Onassis. Le rôle a été créé à Paris avec Fanny Ardant mais ne rencontre pas un immense succès. Mais Marie Laforêt allait en faire un triomphe théâtral.

Marie Laforêt ne ressemblant pas à Maria Callas, il me tardait de la rencontrer. Elle me donna rendez-vous à Cannes, au Palais des Festivals, où elle devait se produire sur scène le soir même. Je passais par l’entrée de service où il n’y avait pas de gardien et cherchais dans les étages Marie Laforêt ; des techniciens me dirent l’avoir vue dans un couloir, puis dans un autre… Je finis par me retrouver au quatrième étage, sans la comédienne. 

Subitement j’entendis un fou rire derrière moi ; je me retournais et elle était là avec une dame. « Je vous cherche depuis un moment » ; « Ah c’est avec vous que j’ai rendez-vous ? Moi aussi je vous cherchais. » Nous nous mîmes alors en chasse d’un salon ou un bureau pour faire l’interview, mais tout était fermé à clef. Subitement je vis un monte-charge et j’invitais Marie Laforêt à descendre au rez-de-chaussée avec moi. Une porte devant le monte-charge et nous nous sommes retrouvés sur la scène du théâtre. « Parfait, nous nous installons là ! » dit-elle. Non seulement Marie Laforêt était belle, rayonnante, mais en outre avec énormément d’humour. Un interview de rêve.

Le soir même quelle surprise de la voir sur scène ; elle ressemblait vraiment à Maria Callas et la bordelaise devenait une grecque violente et intransigeante. Un chef-d’œuvre. 

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Art, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Une après-midi avec les yeux d’or de Marie Laforêt.

  1. Une sacrée expérience ! Un bel hommage en tout cas ce texte… Oui, il y avait cet humour en effet chez cette femme magnifique. Et qui dit humour, suppose qu’il y avait donc aussi une belle intelligence. Merci pour ce partage de souvenir l’ami !

    J'aime

  2. Françoise CASTELLANI dit :

    Ce soir-là j’y étais et c’est un souvenir exceptionnel à la fois du spectacle et aussi de la rencontre avec Marie Laforêt.

    J'aime

  3. C. Guerrin dit :

    Et ben, vous étiez donc plusieurs sur le rendez-vous ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.