Mayday Mayday Mayday

Dans l’exposition « MAYDAY MAYDAY MAYDAY » l’artiste Liselott Johnsson explore l’idée que la couleur et les motifs géométriques peuvent fonctionner comme un code ou un système linguistique en révélant la relation entre les spectateurs et les systèmes visuels géométriques omniprésents dans la vie quotidienne. 

Grâce à l’alphabet High Modernist Color Barcode que Liselott Johnsson a mis en place, on peut aisément décoder ses œuvres et découvrir leur signification. Le High Modernist Color Barcode est un code de substitution inspiré du vocabulaire visuel de la peinture hard-edge, un genre de peinture abstraite et géométrique dont les champs de couleur sont bien délimités ; du Code international des signaux maritimes, un code utilisé en mer par toutes les marines du monde ; ainsi que du High Capacity Color Barcode, un type de code-barres bidimensionnel développé par Microsoft. En outre, Liselott Johnsson s’inspire également du vocabulaire visuel des panneaux de signalisation, des objets de sécurité d’urgence et de la mode. 

Les œuvres de Liselott Johnsson permettent non seulement de donner une nouvelle vie au vocabulaire de la peinture abstraite et géométrique, mais aussi de montrer que les motifs géométriques répandus dans la vie quotidienne et dans la culture ont un sens qui varie en fonction du spectateur et du code utilisé, chaque personne ayant ses propres références. 

En jouant avec nos réactions et nos habitudes face aux nombreux codes existants, Liselott Johnsson aborde de façon ludique ces conditions immatérielles qui contribuent au développement de la société. Invitant une relation unique et inspirante entre l’installation et ses spectateurs, Liselott Johnsson attire l’attention sur ce que nous dit l’art et, par conséquent, ce qu’il nous apporte. 

L’installation MAD HOT FOX, une des œuvres exposées, est composée de douze peintures géométriques. Chaque tableau présente trois motifs, côte à côte, formant un mot ; la série de peintures crée alors un poème. En limitant la structure des mots à trois lettres, la phrase ressemble elle-même à un code secret. En conséquence, les spectateurs doutent du sens des peintures mais aussi du sens du texte. Cette condition d’ambiguïté est une invitation à dépasser ses habitudes de décodage et à dissoudre les idées préconçues, l’objectif étant la flexibilité et l’ouverture.

Moving Art – 24 Rue Paul Déroulède, 06000 Nice – Du 4 mai au 29 juin 2019 (Vernissage le samedi 4 mai de 15h30 à 20h30)

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Art, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.