400 vies contre 3 minutes.

Depuis le 1er juillet sur 400.000 km de routes départementales la vitesse maxima passe de 90 à 80 km/h. Pour freiner, en cas de danger, il faudra 13 mètres de moins pour s’arrêter. Il aura fallu cinq ans pour en arriver là car cette mesure avait été proposée en 2013, mais le gouvernement Hollande l’avait repoussée pour des raisons électorales. Cette décision va permettre d’épargner 350 à 400 vies par an et surtout un nombre de blessés supérieur, dont certains handicapés à vie.

vitesse-a-80-km-h-le-gouvernement-tient-bon_3848027_437x330p

Le problème politique et bassement électoraliste a pris le dessus. Sur un trajet de 40 kilomètres en passant de 90 à 80 km/h on perd trois minutes : mais comment faire si bobonne a déjà mis la pizza au four ? On encore manger froid ! Trois minutes, vous vous rendez compte ?

Mais oui, 74% des Français ne veulent pas manger froid leur pizza. Les opposants politiques se vautrent dans un anti-macronisme primaire fort du soutien de leurs électeurs qu’ils croisent au marché le samedi. Du coup les associations s’en mêlent : pétitions en ligne, conférences, forums sur internet, il faut lutter contre cet abus de pouvoir. 

En fait la mesure est expérimentale jusqu’en juillet 2020 : on verra alors si le nombre de morts et de blessés a diminué. 31% des accidents sont dus à une vitesse excessive c’est à dire plus que pour l’alcool (20%) et le non respect des priorités (12%). J’avoue, qu’habitant les Alpes-Maritimes, rouler à 90 km/h tient des coulisses de l’exploit : ce ne sera ni au col de Brouis, ni au col de Braus…

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 400 vies contre 3 minutes.

  1. GUÉRARD dit :

    Bonjour,

    Je vous suis totalement dans votre approche de ce sujet. Il faut déduire de votre article qu’en repoussant l’application de cette mesure, le gouvernement d’alors, sous l’autorité de Monsieur Hollande, n’a pas cru devoir faire l’économie d’un certain nombre de vies humaines et de blessés, raisons électorales obligent.

    Le courage politique, me semble-t-il, est de ne pas surseoir à des mesures nécessaires, fussent-elles provisoirement impopulaires, dès lors que l’intérêt bien compris de nos concitoyens est en cause.

    Bien cordialement.

    J'aime

  2. Pons evelyne dit :

    Eh bien sur notre route col de Nice berre les alpes les gens vont si vite .!!!..un vrai
     » salaire de la peur « 

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.