Nice : « L’Avenue » débaptisée par Aillagon

Quand les Niçois disent « l’avenue » il s’agit de celle qui a été transformée en voie de tramway. En réalité elle a souvent changé de nom :

  • Vallon Saint Michel juste après l’annexion du Comté par la France,
  • Avenue du Prince-Impérial pour faire plaisir à Louis-Napoléon Bonaparte,
  • Avenue de la Gare dès la chute du second empire,
  • Avenue de la Victoire dès 1918 pour célébrer la première guerre mondiale,
  • Avenue Jean-Médecin en 1966, Jacques Médecin rendant hommage à son père.

Tous les Niçois étant toujours convaincus qu’elle n’avait porté que ces noms-là. Mais heureusement Nissa Citta est allé enregistrer le discours du grand maître de la culture que nous finançons depuis tant et tant d’années, Jean-Jacques Aillagon (le ministre de la culture le plus célèbre après Jack Lang).

capture_d_e_cran_2018-01-22_a_18.30.40

Il présente les œuvres qui vont jalonner le nouveau tramway et surtout l’aménagement de la station Jean-Médecin où s’arrêtera provisoirement le tramway. Le décor est confié à l’artiste breton Stéphane Pencréac’h qui va réaliser une œuvre en hommage à la liberté. Pourquoi ? Parce que « l’avenue Jean-Médecin s’appelait autrefois l’avenue de la Liberté » nous explique Aillagon. Vu le brouhaha créé par cette information inédite, Aillagon en demande confirmation au docteur Alain Frère. Le pauvret descendu de Tourette-Levens pour l’occasion bredouille. Bizarrement Estrosi planté juste à côté n’intervient pas et laisse Aillagon s’enfoncer.

Alors Aillagon fait un rapprochement entre l’aigle qui sera représenté, symbole de la liberté puisqu’il apparaît dans les armes de la ville. Et là on voit apparaître, nous explique l’ancien ministre, un lien avec la Marseillaise de Rude au pied de l’arc de Triomphe… Il s’enfonce le mec, il s’enfonce, mais le public sélectionné reste béat devant la culture de celui qui coûte si cher aux contribuables (il en faut pour son argent).

« La victoire en chantant nous ouvre la barrière, la liberté guide nos pas… » Avec un peu de chance l’œuvre ouvrira la barrière à ce type de roitelets incultes pour qu’ils aillent faire dépenser les impôts d’autres contribuables.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Art, Politique, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.