Révoltez-vous : donnez !

Ce samedi, je me rends pour faire quelques courses dans une moyenne surface d’un village proche de chez moi. En arrivant, une dame me donne un papier avec une liste de produits pour la banque alimentaire. J’achète donc des biscuits et du café pour les lui remettre à la sortie. Il est 16h15. Son caddy, destiné à recueillir les dons, est vide et je lui demande :

  • Vous êtes là depuis quelle heure ?
  • Depuis 14 heures.
  • Et vous n’avez rien récolté ?
  • Vous êtes le premier.

En plus de deux heures, alors que le magasin est plein de monde un samedi, la banque alimentaire n’a rien récolté dans ce village dont la population est pourtant nantie. La télévision nous a pourtant montré le contraire au Géant Casino de Villeneuve-Loubet.

Nous vivons dans la cinquième ou sixième puissance mondiale ; un pays riche et dans ce pays il y a des gens qui ont faim. Secours populaire, Secours catholique, Restos du cœur ne devraient même pas exister. Ces derniers vont distribuer plus de 135 millions de repas cet hiver ; un chiffre effrayant. A cela s’ajoute également des produits d’hygiène, du savon, des dentifrices…

cover-r4x3w1000-578ef5ae29f85-un-mendiant-dans-la-rue-photo-d-illustration

Quand on aborde ce sujet, il y a toujours quelques bien-pensants qui diront « ils n’ont qu’à travailler » ; que cela est facile de faire ce genre de remarque assis confortablement dans son canapé en regardant Tf1. On a également les vieux grincheux : « de mon temps, on se débrouillait ». Oui mais en ce temps là il existait encore de la solidarité et de la compassion. Aujourd’hui le problème est de savoir si on va manger du foie gras ou du saumon à Noël : une angoisse, une incertitude, on en parle avec la cousine sur son téléphone mobile pendant deux heures : « t’en penses quoi, toi ? »

On aurait (tout dépend du mode de calcul) près de 9 millions de pauvres en France pour 66 millions d’habitants. L’un des pays les plus riches du monde ne peut plus nourrir ses propres enfants. Sur les façades des bâtiments officiels il est écrit « Liberté, égalité, fraternité » : la liberté nous l’avons, mais qu’en est-il de l’égalité et de la fraternité avec 9 millions de pauvres ? L’État a son rôle à jouer, c’est certain, mais le citoyen également, en particulier ceux qui râlent le plus, ces fameux souverainistes qui prônent le repliement sur soi. Ont-ils des solutions face à la misère ? Ils font sans cesse retomber la faute sur les autres : l’Europe, les migrants… Mais que donnent-ils pour aider les autres, quand tendent-ils leurs mains ? Qui sont ces grincheux à peu de frais ? Nos voisins ! Penser que peut être leurs dons risqueraient de bénéficier à quelqu’un d’une autre race ! Car ils ont tellement incultes et ignares qu’ils ne savent même pas qu’il n’y a qu’une seule race humaine sur la planète et pas deux.

Il m’a suffit d’aller faire deux courses pour me révolter. Alors au lieu d’exclure, révoltez-vous et donnez !

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s