Voilà ce que veulent Les républicains :

A quelques temps des élections qui vont désigner le nouveau président de Les républicains (pour l’instant seul Wauquiez semble être le seul en mesure de candidater du fait des statuts), le parti a envoyé un questionnaire à ses membres. Près de 41.000 d’entre eux ont répondu et cela nous offre une réponse des militants dont le futur président va devoir tenir compte.

lR_trocadero_20170305_1900x1200

En ce temps-là !

Valeurs essentielles que le mouvement doit porter : Travail (43%), sécurité, exemplarité arrivent en tête. La laïcité arrive en dernière position avec seulement 17% des suffrages.

Les priorités de Les républicains : les questions régaliennes (justice, sécurité, immigration) à 72%, l’économie, l’éducation. Les questions sociales (santé, pauvreté) et européennes sont loin dernière et l’environnement pratiquement oublié.

Ce que doit être la droite : réformatrice, libérale, gaulliste, patriote.

Puis une question démontre que 73% de Les républicains croient toujours à un clivage droite-gauche. Incontestablement une pique envers Macron, mais qui est la gauche : Mélenchon ? 77% pensent également que plusieurs sensibilités peuvent coexister au sein du mouvement : c’est le cas entre la droite constructiviste, celle qui gouverne, la droite de la droite de la droite de Wauquiez.

Très intéressante également l’analyse des militants concernant l’échec de la droite aux dernières présidentielles : pour 76% des militants cela est dû au climat des affaires et pour 66% au manque d’union. En ce qui concerne les législatives l’échec est dû au ralliement des personnalités de droite à Emmanuel Macron. En grand majorité les militants ne veulent plus de primaires ouvertes pour désigner un futur candidat (la gauche probablement non plus).

Ce sont des résultats intéressants qui donnent un profil des militants et de ce fait de l’électorat de Les républicains. Ce qui surprend c’est qu’alors qu’ils s’appuient sur des valeurs traditionnelles, les membres rejettent le conservatisme. Étonnant également ce peu d’intérêt pour les affaires sociales.

Les commentaires joints à ces résultats donnent à réfléchir « Du point de vue de la ligne générale, il ressort un axe libéral-gaulliste » : décidément de Gaulle est partout, même Philippot l’utilise. « Cependant, les adhérents expriment la volonté d’une droite qui marche sur deux jambes, l’économique et le régalien » : on en revient au gaullisme comme Dupont-Aignan, mais il y a 50 ans que cela a disparu. Est-ce une attitude qui correspond à notre époque ou est-elle dépassée ? Les républicains n’ont clairement pas fini leur refondation. Beaucoup plus que les hommes, ce sont les idées qu’il va falloir charpenter, car ils semblent écartelés entre le Front national et En marche.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s