Wauquiez va perdre, Ciotti le soutient !

Qui a oublié les fameuses élections pour la présidence du parti en novembre 2012. La guerre entre François Fillon et Jean-François Copé est rocambolesque. En ce temps là Fillon était soutenu par Wauquiez et Pécresse, tandis que Copé était soutenu par Tabarot et Chatel. Copé est annoncé gagnant de quelques voix, immédiatement contesté par son opposant. On compte, on recompte, on recompte à nouveau et là on se rend compte que des irrégularités ont eu lieu dans la circonscription d’Eric Ciotti des Alpes-Maritimes. Pourtant Ciotti est le directeur de campagne de François Fillon. Du coup Ciotti annonce que l’on a oublié les votes de la Nouvelle-Calédonie, de Wallis et Futuna et de Mayotte. Ce serait donc Fillon le gagnant. Ce sera Copé.

En 2014 il est nommé par Nicolas Sarkozy secrétaire général des fédérations à l’UMP. Et là, l’occasion des européennes, François Fillon est bien obligé de reconnaître l’échec de son parti face au triomphe du Front national.

La droite ayant eu l’idée saugrenue d’organiser des primaires pour les présidentielles, on constate que Ciotti ne soutient plus Fillon, mais Nicolas Sarkozy ; il en est même le porte-parole. Mais l’ex-président est éliminé au premier tour, alors Ciotti rejoint Fillon qu’il vient de trahir. Pas de chance, décidément, Fillon disparaît dès le premier tour de la présidentielle.

448914--

Au tour de Wauquiez : le leader de la droite de la droite de la droite candidate pour devenir président de Les républicains ; et qui est son principal soutien ? Eric Ciotti !

Le langage commun des deux protagonistes est pourtant à l’unisson. Ménard et le Pen semblent être des gauchistes quand on écoute les deux Les républicains. En 2007 on se souvient de la grimpette à Auron d’Eric Ciotti en compagnie de Christian Estrosi, Jacques Peyrat, Michèle Tabarot, Jean-Claude Guibal, Bernard Brochand… C’était le bon temps de cette droite unie à la conquête du pouvoir, tous des amis de toujours !

Et bien Ciotti recommence, il va maintenant grimper le Mézenc, une montagne dans le Massif Central, avec son ami de toujours Laurent Wauquiez. Ce dernier a du courage quand même : partir en campagne avec Ciotti témoigne soit de l’aveuglement, soit de la béatitude, soit d’un émerveillement face à celui qui plante régulièrement ses candidats. Maintenant Wauquiez espère peut-être conjurer le mauvais sort qui s’acharne sur le député des Alpes-Maritimes. Quelle bravoure !

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s