Le Ficanas déclare : « La France est foutue ! »

  • Le Scribouillard : Monsieur le Ficanas, votre déclaration, hier soir, sur les ondes de BFMTV a surpris un grand nombre de vos lecteurs traditionnels.
  • Le Ficanas : J’espère bien. Il ne faut pas rester aveugle face aux résultats de ce scrutin ignominieux qui met en danger le pays et la République.
  • Le Scribouillard : Tout cela est lié au fait qu’il y a maintenant près de 40% de femmes élues à l’Assemblée nationale ?
  • Le Ficanas : Mais bien sûr ! Comment voulez-vous conduire un pays avec des femmes ? Pourquoi pas une femme premier ministre et une autre présidente de la République ? Nous nous y dirigeons tout droit avec de tels résultats.
  • Le Scribouillard : Mais nous avons déjà eu une femme premier ministre, Edith Cresson !
  • Le Ficanas : On s’en souvient ! Ca n’a pas duré longtemps d’ailleurs. Ce n’est pas par hasard. Il faut arrêter très rapidement cette main mise féminine sur les institutions. Mais c’est trop tard. Je maintiens mes dires : la France est foutue.

http---o.aolcdn.com-hss-storage-midas-eae15c8b493359120276a524f6be513c-205366901-inauguration-de-l-exposition-les-33-premieres-femmes-deputees

  • Le Scribouillard : Mais pourtant Monsieur Le Ficanas, il y a plus de femmes que d’hommes dans le pays, n’est-ce pas normal qu’elles soient représentées au sein de l’Assemblée ?
  • Le Ficanas : Si il y a plus de femmes c’est parce que les hommes meurent après avoir trimé toute leur vie pour les satisfaire. Elles, elles se sont contentées de se prélasser pendant que leurs maris travaillaient et en plus les ont enterrés pour bénéficier de leurs héritages. Elles y connaissent quoi à la vie politique ? Rien !
  • Le Scribouillard : Vous ne pensez pas que vous exagérez un peu ?
  • Le Ficanas : Pas du tout. Pourquoi une aussi faible participation ? Parce qu’il y avait trop de femmes sur les bulletins de vote. Dans ma circonscription, au deuxième tour, je n’avais le choix qu’entre deux femmes ! Vous imaginez ?
  • Le Scribouillard : Oui mais on est là dans le sens de l’histoire, de l’évolution de la société.
  • Le Ficanas : Ah, elle est belle l’évolution ! On a donné le droit de vote aux femmes en 1944, une idée bizarre de de Gaulle. Et vous trouvez que ça va mieux depuis ? Après elles ont obtenu le droit d’avoir leur compte en banque personnel ! Elles ont même eu la possibilité d’avoir un permis de conduire !
  • Le Scribouillard : Il faut bien qu’elles conduisent !
  • Le Ficanas : Pour faire quoi ? Pour aller embouteiller les sorties des écoles avec leurs quatre-quatre ? Pour engorger les banlieues en se promenant dans les centres commerciaux ? Imaginez, Monsieur, la France avec la moitié d’automobiles sur les routes ? Plus de pollution, des transports aisés, plus d’embouteillages, la route enfin livrée aux hommes…
  • Le Scribouillard : Vous ne pensez pas que vous galéjez, là ?
  • Le Ficanas : Pas du tout ! Quand elles conduisent c’est : « Je prends à gauche ou à droite ? », dans les magasins « Il est bio votre bio ? Vous n’avez pas plus bio que ce bio là ? J’hésite… » Imaginez ce que ça va être à l’Assemblée nationale avec de telles attitudes ? Elles vont hésiter devant chaque texte de loi ; on n’est pas sorti de l’auberge, je confirme : la France est foutue !
  • Le Scribouillard : Mais qu’allez vous faire Monsieur Le Ficanas ? Votre parole est importante dans le paysage politique.
  • Le Ficanas : Je m’exile !
  • Le Scribouillard : Vous partez à l’étranger, comme Victor Hugo ?
  • Le Ficanas : Oui je quitte la France, je reste chez moi !
  • Le Scribouillard : Je ne vous suis pas.
  • Le Ficanas : Je reste chez moi. Les Niçois chez eux dans leur Comté, et les Français chez eux dans leur pays. On remet la frontière au Var.
  • Le Scribouillard : Mais vous avez des femmes élues dans le Comté de Nice !
  • Le Ficanas : Virées ! Le 16 avril 1860, quand les Français ont fait voter les Niçois pour les annexer vous croyez que les femmes avaient le droit de voter ? Non ! Demain pour quitter la France, démocratiquement, seuls les Niçois (trois générations de Niçois chez les ascendants) de sexe masculin pourront voter.
  • Le Scribouillard : Et vous croyez à ce que vous dites ?
  • Le Ficanas : Vous n’êtes qu’un pseudo journaliste inféodé à la pensée unique, un gratte-papier conditionné. Vous verrez ! L’aiga que coure noun s’arresta óu mourre.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

(L’auteur dénie toute responsabilité dans les propos du Ficanas.)

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s