Le parti Les républicains rase gratis pour les législatives.

On nous a ressassé sans cesse que François Fillon avait été battu à cause des médias, de la justice, Etc. Sans cela il est sûr qu’il aurait été président de la République nous disent Les républicains. C’est oublier son programme qu’ils avaient largement soutenu : augmentation de la TVA, baisse des remboursements sociaux, baisse des salaires (39 heures payées 35) et suppression de 500.000 fonctionnaires.

Fillon Baroin

Et là subitement les membres de Les républicains se sont réunis et ont adopté, sans même le voter, un projet qui ne supprime plus que 300.000 fonctionnaires, qui laisse tomber la hausse de la TVA, qui promet une baisse de 10% de l’impôt sur le revenu et qui remet en place les heures supplémentaires défiscalisées.

En quelques jours les dangers qui menaçaient la France, et qui obligeaient la droite à mettre en place un programme de restriction, ont disparu. Tout va mieux, tout va bien. Qui aurait cru qu’en disparaissant au premier tour des élections présidentielles, le parti allait faire volte-face. Depuis il rase gratis.

Mais une angoisse subsiste : les économistes et analystes de Les républicains se seraient-ils trompés pour les présidentielles ou pour les législatives. On n’oserait quand même pas croire qu’ils nous auraient menti !

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s