Tous pourris ? Non ! Quoique…

Il y a des mardis qui ne sont pas comme les autres. On apprend que les juges décident d’un réquisitoire supplétif dans l’affaire Fillon et cela pour « faux et usages de faux » et « escroquerie en bande organisée »… En effet monsieur ou madame, auraient fourni des documents truqués pour justifier le salaire de Pénélope. Ça n’empêche pas François Fillon d’être toujours candidat aux élections présidentielles, alors qu’il ne devait partir que s’il était mis en examen.

Puis on apprend que le ministre de l’Intérieur, au travers d’une enquête de Quotidien, employait ses deux filles pour une trentaine de CDD parlementaires à l’occasion de jobs d’été. Par ailleurs on constate qu’à la même date elles étaient en stage ailleurs ! Le ministre va quitter le gouvernement immédiatement (ce sera le cinquième ministre du quinquennat). Bruno Le Roux fait les frais des mesures utiles du président Hollande en plus.

Subitement peu de nouvelles de Marine Le Pen, qui refuse toujours de se présenter devant la justice de son pays, pour préserver son poste de candidate et ne pas être, elle aussi, mise en examen. Pas de justice pour elle mais un repas avec Frédéric Chatillon, l’ancien président du GUD, mis en examen dans l’affaire du micro parti de la candidate. Grand admirateur du nazisme et antisémite il écrit sur Facebook : « J’emmerde Adolf Hitler et le Troisième Reich ! Mais j’emmerde autant ces « journalistes » qui se permettent de raconter n’importe quoi ». On est rassuré, lui qui a en charge la coordination du print et du web, c’est à dire la propagande.

Le Roux Le Pen Fillon

Alors nos politiques sont-ils tous pourris ? Les petits conseillers municipaux des villages probablement pas, Mais les autres ? Il suffit de les voir passer dans leurs voitures de fonction avec chauffeur, leurs gardes du corps : ils paradent ! Ils ne se rendent même plus compte de ce que peut être la vie véritable de leurs concitoyens. D’ailleurs cette campagne est étonnante : on y parle peu de chômage, peu des huit millions de pauvres du pays, peu des retraites minuscules de certains. On évoque avec des phrases pleines de bonnes intentions mais on ne propose rien.

Mais il y a plus cocasse et hélas plus dramatique : lors du fameux débat télévisé où Tf1 avait choisi cinq candidats sur onze, deux d’entre eux sont plongés dans les affaires jusqu’au cou. Mais surprise, cela est à peine évoqué par les trois autres (solidarité corporatiste). Alors qu’il en va de la probité et de l’honnêteté du prochain président ! Mais visiblement tout le monde s’en fout. Le prochain président sera un pourri, pourquoi pas !

Tout cela ressemble à la fin de la IIIème République ou à la fin de la royauté. Tout s’effondre, tout s’autodétruit. Pour l’instant le peuple est passif car il espère changer les choses avec son bulletin de vote. Il le sera encore après les législatives, puisque ce sera l’été. Mais l’automne ? Un président par défaut, sans une véritable majorité, des élus malhonnêtes qui auront sauvé leurs postes et qui vont continuer à engranger ?

Ce mardi-là, écœuré, j’ai allumé mon téléviseur : il y avait Cash investigation en partenariat avec Mediapart qui nous démontrait que les évêques avaient protégé les prêtres pédophiles depuis des dizaines d’année. Edifiant ! C’était de la mondialisation nauséeuse masquée sous un vague aspect religieux.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s