Le « service militaire » de Macron est-il une fausse bonne idée ?

« Ce service national universel, encadré par les armées et la gendarmerie nationale, s’adressera aux jeunes femmes et hommes aptes de toute une classe d’âge, soit environ 600.000 jeunes par an », et serait d’une durée d’un mois a ajouté le candidat aux élections présidentielles. Est-ce le retour du service militaire supprimé il y a quinze ans par Jacques Chirac ou bien un effet d’annonce dans le cadre de la campagne électorale ?

http---o.aolcdn.com-hss-storage-midas-c56c401b52cf562cc60fa0048f4e16be-205065781-RTX31JHW

Photo Pascal Rossignol / Reuters

La mise en place d’un tel service coûterait entre deux et trois milliards d’euros par an. « Chaque jeune Français ira ainsi à la rencontre de ses concitoyens, fera l’expérience de la mixité sociale et de la cohésion républicaine durant un mois. » C’était le cas du service militaire d’une durée d’un an, mais en un mois la tâche semble plus ardue. Emmanuel Macron ajoute que ce service permettra de « détecter les difficultés, notamment l’illettrisme, et (proposerait) une mise à niveau scolaire des appelés lorsque cela sera nécessaire » ; effectivement l’intention est bonne, mais alors on n’est plus dans un service national, mais tout simplement dans une action sociale, certes utile, mais qui risque de faire doublon avec les services sociaux et éducatifs existants. Ce n’est plus un « service », mais tout simplement la mise en place d’un système de bilan avec ses tests divers et une analyse des capacités du jeune concerné. On obtiendrait le même résultat avec une organisation en externe, sans l’obligation de réunir les jeunes français. Le fait de les réunir est d’apprendre à se connaître et à s’accepter : idée louable, mais en un mois que cela semble court. Ce qui favorisait la tolérance dans l’ancien service militaire était l’action commune et la tenue commune qui abolissait toutes les distinctions de classe. Là, la durée ne permet pas une telle cohésion.

Ce service national « permettra aussi de disposer, en cas de crise, d’un réservoir mobilisable complémentaire de la garde nationale » ajoute le candidat. Mais quelle formation sur un mois peut former un homme ou une femme à être capable d’être un tel complément ?

Le service militaire obligatoire a disparu petit à petit en Europe. La Suisse, l’Autriche, la Grèce, la Norvège, Malte, Chypre et la Finlande l’ont maintenu sous des formes diverses et variées. Le service militaire long est aussi le garant d’une démocratie car il évite la prise de pouvoir par les politiques auxquels les militaires se doivent d’obéir.

Alors la proposition d’Emmanuel Macron n’est-elle comme le dit Pierre Lellouche « une proposition démagogique de plus » ou un catalogue de bonnes intentions mal étudiées ?

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s