Et pourquoi ne pas décoloniser Nice ?

Il est évident que l’Europe ne fonctionne pas. Sa structure, son manque de démocratie avec un parlement ayant peu de pouvoir, et une Commission formée de gens non élus sous l’emprise des lobbyings ont créé une situation qui ne satisfait personne. En France, dans les programmes des candidats, soit on veut quitter l’Union européenne, soit la réformer, soit on n’en parle pas. La crise européenne est avant tout celle des régions ; on le voit en Grande-Bretagne où le Brexit entraîne l’organisation d’un nouveau référendum en Écosse prévu l’année prochaine, des négociations en Irlande du Nord où les habitants veulent rester membres de l’Union, et même dans le Pays de Galles qui a pourtant voté pour le Brexit. Mais qui se rend compte que quitter l’Europe présente plus d’inconvénients que d’avantages ? Des régions réclament alors leur indépendance pour rester dans l’Union européenne.

En France c’est plus compliqué car la République est indivisible. Pourtant on voit qu’en Corse ce sont les nationalistes qui commandent la collectivité territoriale, et que dans le Pays Basque on vient de créer une communauté de communes qui regroupe 159 municipalités. Le nouveau découpage régional ne satisfait que très peu de Français.

La Savoie veut être une région toute seule, la Bretagne également et l’Occitanie ne se retrouve plus avec sa capitale toulousaine. A cela se rajoutent les langues : l’unification faite avec le français a occulté les langues régionales. Elles sont enseignées, certes, mais peu pratiquées et rarement écrites ou si mal.

nice-blason-carrelage.1240671583

Le Comté de Nice ne fait pas exception dans ce mécontentement régional au niveau de la France. On l’entend moins, car la ville est un melting-pot de nationalités diverses où les français importés sont majoritaires. Pourtant, malgré les dictats de la Métropole qui a débordé à Saint-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-Mer (ceci étant dû à un manque culturel de nos élus), l’identité niçoise existe et reste vigoureuse. D’autant plus que le traité de Turin de 1860 qui cède Nice et la Savoie à la France a été suspendu du fait de la deuxième guerre mondiale et que le traité de paix de 1947 n’a pas été notifié par la France aux Nations unies. On reste donc français par coutume et non pas en droit.

Le mécontentement vis-vis de l’Europe pousse les citoyens de divers pays à la régionalisation. Ils estiment que leurs états nationaux ne font pas correctement leur travail à Bruxelles. Qui sait ? L’Europe des régions serait peut-être plus efficace que l’Europe des nations. C’est ce que pensent de nombreuses régions aujourd’hui en Europe et pourquoi pas Nice et la Savoie ?

Faut-il alors pour cela voter pour le Front national qui promet de quitter l’Europe par référendum ? Quitter l’Europe, comme le mesurent en ce moment les britanniques, serait une catastrophe économique, mais demander une réforme de l’Europe pour qu’elle tienne compte des particularismes régionaux serait une heureuse initiative. Mais comment faire face à un état jacobin et centralisateur qui n’envisage même pas la moindre parcelle d’autonomie de ses régions historiques ?

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s