Policiers, Front national et manipulations.

Lundi soir, place des Pyramides à Paris, plusieurs centaines de policiers se sont réunis pour manifester et entonner la Marseillaise devant la statue de Jeanne d’Arc. Le choix de ce lieu hautement symbolique du Front national, puisque Jean-Marie Le Pen y organisait une manifestation tous les 1er mai, a surpris. Mais l’avocat Laurent-Franck Liénard qui, en temps normal défend les policiers, a affirmé à BFMTV « La liaison que l’on pourrait faire avec le FN serait évidemment gênante, reconnaît-il pour BFMTV. Mais le mouvement de colère des policiers est totalement apolitique, il est très loin de tout mouvement politique. Le fondement même de ce mouvement est d’être détaché des politiciens. » Apolitique devant la statue de Jeanne d’Arc ? On peut en douter quand un sondage annonce que 57% des policiers sont prêts à voter Marine Le Pen aux présidentielles.

Il faut dire que le Front national s’en donne à cœur joie : « J’apporte sans restriction mon soutien aux revendications légitimes des Policiers, victimes de leur Devoir, méprisés par leurs hiérarchies qui les regardent comme des « consommables » sans considération aucune ni le moindre respect pour ces femmes et ces hommes dévoués au bien public… » écrit Gilbert Collard. A Bayonne, ce mercredi après-midi, les adhérents du FN sont venus ouvertement soutenir la manifestation des policiers et distribuer des tracts aux couleurs tricolores marqués de « Je soutiens la police ».

958298-policier

Rodolphe Schwartz en train de discuter avec un responsable de la police pour faire passer un message à Bernard Cazeneuve, jeudi, place de la République à Paris. Photo Simon Guillemin. Hans Lucas

Le record c’est aussi la présence de Rodolphe Schwartz, porte-parole des policiers en colère sur toutes les chaines de télévision. Ce brave homme qui a déclaré sous les hourras de ses collègues « Y en a marre, on ne veut plus discuter, on ne veut plus des syndicats, on ne veut plus des politiques, maintenant, ils vont la fermer et ils vont nous écouter », est un ancien agent de sécurité au commissariat du XIXe arrondissement et a dû quitter ses fonctions après avoir échoué plusieurs fois au concours de gardien de la paix. Mais il a été candidat aux municipales de 2014 sur la liste Martel du front national à Paris…

En 2013 il déclarait même à Marianne « Je n’appartiens à aucun parti, mais nous, les policiers de terrain, on est plus extrême droite. Quand on écoute Marine Le Pen, on se dit qu’elle a raison sur la sécurité. Il faut durcir les lois. »

Alors comme on se posait la question des manifestations contre la loi Taubira diligentées par l’UMP, on peut se poser la même vis à vis des manifestations des policiers aujourd’hui. Leurs demandes sont souvent justifiées, mais ne sont-ils pas manipulés en pleine campagne électorale ?

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s