Massacre de Nice : il est temps de désigner les coupables.

Une semaine est passée, l’émotion ne nous quitte pas et peut-être êtes-vous comme l’auteur de ces lignes avec des larmes qui arrivent dans les yeux quand on parle de ce massacre du 14 juillet. L’émotion passera, mais les images de notre ville endeuillée resteront. Comment en est on arrivé à ces morts, à ces blessés, à ces gens traumatisés ? Qui sont les responsables de ce drame ?

Les coupables 14 juillet

1er Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

L’assassin si peu musulman et islamiste radical en quelques jours, au point que Daech mettra 36 heures pour se rendre compte qu’il existait et qu’il y avait eu un massacre à Nice. Son instabilité sociale, ses échecs de vie font penser à Andréa Lubitz atteint de troubles psychologiques qui va crasher son avion dans les Alpes faisant 150 morts. Lahouaiej-Bouhlel savait que son opération était suicidaire et destructrice, il l’avait répétée au préalable. Il est mort maintenant ; on ne peut plus rien faire contre lui, mais il est coupable.

2ème Philippe Pradal.

Il est le maire de Nice. On l’a vu en décor sur le tarmac de l’aéroport de Nice accueillir le président de la République. Mais c’est tout. Au Canard Enchainé qui est étonné de son absence il répond « C’est simple, je fais ce qu’Estrosi me demande. Et il ne me demande rien ». Ce maire fantoche est pourtant le commanditaire du feu d’artifice de la ville de Nice (ce n’est pas l’Etat). Quand on met en place une manifestation qui va réunir plusieurs dizaines de milliers de personnes dans un lieu public on établit un cahier des charges. On le transmet au Préfet, aux divers services de police, aux pompiers etc…

En période guerre, en période d’état d’urgence, alors qu’on vient d’appliquer des contrôles permanents dans la fan zone de Nice, qu’on a déjoué des attentats à la veille de Carnaval dans la même ville, on ne se contente pas de photocopier le dossier de l’année précédente et de le signer. Faux, vrai ? Responsable Monsieur Pradal ?

3ème Adolphe Colrat.

Ce haut fonctionnaire, Préfet des Alpes-Maritimes, issu de l’ENA a bien du recevoir le dossier du maire de Nice. En tant qu’énarque on se doute bien qu’il a su le lire. On imagine également qu’il a transmis ses ordres à la police nationale et aux militaires de l’opération Sentinelle. C’est donc que le dossier proposé par la Ville de Nice le satisfaisait complétement. Depuis le Premier ministre vient à son secours et déclare, quand Christian Estrosi affirme qu’il n’y avait pas 64 policiers nationaux à la soirée, « c’est inacceptable ! Pour être très précis, il y a eu trois réunions pour préparer l’événement, 185 fonctionnaires de la police nationale étaient mobilisés le 14 juillet au soir à Nice, dont 64 sur la seule promenade des Anglais. Quarante-deux agents municipaux étaient aussi déployés sur cette opération, ainsi que 20 militaires de l’opération Sentinelle »

Le Préfet des Alpes-Maritimes a donc jugé que 64 policiers nationaux étaient suffisants. Responsable Monsieur Colrat ?

4ème Christian Estrosi.

Le premier adjoint du maire de Nice a conservé ses nombreuses délégations du temps où il était maire, en particulier celle de la sécurité de la ville. A ce titre il avait forcement approuvé le dossier de l’organisation de la manifestation et l’avait approuvé avant la signature du maire et celle du préfet. D’autant plus que la sécurité du premier adjoint est son fer de lance politique qui s’est concrétisé par l’achat par les contribuables de 1.257 caméras de surveillance et une police municipale pléthorique et armée. Il se flatte en permanence d’avoir fait de Nice la ville la plus sécurisée de France. Il avait même déclaré lors des attentats des frères Kouachi : « Avec 999 caméras, et une caméra pour 343 habitants [alors qu’] à Paris, il y en a 1 pour 1532, je suis à peu près convaincu que si Paris avait été équipée du même réseau que le nôtre, les frères Kouachi n’auraient passé trois carrefours sans être neutralisés et interpellés ».

Est-ce pour cela que Christian Estrosi a surgi dès sept heures du matin, le 15 juillet, sur les écrans de télévision pour, négligeant même toute émotion ou inquiétude vis à vis de ses concitoyens, brandir un drapeau politique contre le gouvernement ? Devait-il faire oublier son échec qui a provoque 84 décès, 15 en état d’incertitude médicale et des centaines de blessés ?

Responsable Monsieur Estrosi ?

Le parcours du camion et les caméras de surveillance.

Le camion pénètre par la rue Lenval sur la promenade des Anglais. Il va tout droit sur la chaussée, et la première victime tombe devant la villa des cariatides. A partir de là il va rouler droit devant lui, passant le barrage du Boulevard Gambetta (des petites bites en plastique) et passer de la chaussée au trottoir pour éviter les obstacles et faire plus de victimes. Mais le camion de 19 tonnes n’avait pas le droit de circuler un jour férié et encore moins sur la promenade des Anglais. En 2014, Christian Estrosi s’était félicité de la verbalisation de 16 poids lourds ayant utilisé la promenade. Ce poids lourd, interdit de circuler, est allé du N°11 au N° 147 de la promenade.

Le récit du procureur à Paris s’appuie sur les films de la ville de Nice et déclare que le camion était garé dans l’ouest de Nice depuis le 13 juillet. A 21h34 l’assassin arrive à vélo, range son vélo dans le camion. A 22h30 le camion réapparait à Magnan. Tout cela a été filmé par les fameuses caméras de surveillance, une fois de plus inutiles. Le Ficanas s’est élevé à plusieurs reprises contre l’implantation de ces caméras qui ne sont en rien préventives et ne servent qu’à voir les évènements à postériori et surtout à dresser des amendes aux conducteurs qui stationnent en deuxième position.

Le drame de Nice témoigne de l’échec de la politique sécuritaire de Christian Estrosi dont il s’enorgueillît à longueur de discours dans la ville qui est devenue la deuxième de France pour les départs au djihad.

Qui est coupable ?

Les plaintes des victimes, de leurs parents commencent à apparaître. Non pas contre Mohamed Bouhlel, il n’est plus là. Mais contre l’Etat et la Mairie de Nice. Ceux qui sont nommés dans cet article sont-t-ils responsables ? Pire encore, sont-ils coupables ? Bien sûr aucun d’entre eux ne souffrira de ses manquements et leurs irresponsabilités resteront patentes après de très longues années de procédure qu’ils sauront faire trainer à loisir. Seul le peuple, par un bulletin de vote peut les exclure. Comment oser aller voter pour ces gens là après ce qu’ils viennent de faire. Le peuple de Nice et de France s’enfonce dans un déni des politiques sans précédent.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Massacre de Nice : il est temps de désigner les coupables.

  1. Michel Abada dit :

    Très bien. Un détail toutefois, le camion n’a pas eu à passer « le barrage du Boulevard Gambetta (des petites bites en plastique) », car il a roulé sur le trottoir jusqu’à la pergola qui se trouve en face du Négresco. Or sur le trottoir, il n’y avait RIEN. Juste une barrière posée sur la piste cyclable pour signifier aux vélos que l’accès leur était interdit.

    J'aime

    • bouba06 dit :

      « Juste une barrière posée sur la piste cyclable pour signifier aux vélos que l’accès leur était interdit. »…mais pas aux camions de 19 tonnes….

      J'aime

  2. manu dit :

    Bien résumé, le tableau, merci.

    J'aime

  3. Ping : Les mensonges des politiques sur l’attentat de Nice. | Le Ficanas ®

  4. Ded dit :

    ces racailles ne seront jamais inquiétés.
    N’est ce pas M. Le Procureur ?

    J'aime

  5. Ping : Écœurant : Le gouvernement salue le départ du préfet Colrat, celui de l’attentat de Nice. | Le Ficanas ®

  6. Ping : Que va-t-on commémorer à Nice le 14 juillet prochain ? | Syndicat National des Policiers Municipaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s