L’after-Brexit c’est vraiment rigolo !

52% des britanniques ont voulu quitter l’Union européenne. Du coup les médias s’affolent et, afin de faire de l’audimat, peignent un avenir en noir aussi bien pour l’Europe que pour la Grande-Bretagne. Mais il faut regarder ce qui est drôle dans la situation, en particulier chez les Anglais.

Des micros-trottoirs nous dévoilent des électeurs qui regrettent d’avoir voté pour quitter l’Europe et qui aimeraient bien revenir en arrière. Une pétition pour que l’on recommence le référendum circule et a déjà obtenu plus d’un million de signataires. Subitement certains se rendent compte qu’ils ont voté n’importe quoi ! Seraient-ce les tabloïds dont ils sont si friands qui les ont convaincus ? Il est vrai que seul un d’entre eux prônait le maintien dans l’Europe. Donc ces électeurs n’ont pas eu de jugement personnel et ont suivi les masses.

Mais il y a plus drôle encore. Au lendemain du vote le leader du parti populiste UKIP, Nigel Farage, a reconnu à l’émission « Goodmorning Britain » que les 350 millions de Livres envoyés à l’Union chaque semaine, ne seraient jamais envoyés aux services de santé… En réalité l’apport des britanniques n’était que de 163 millions et qu’il était hors de question de l’envoyer aux services de santé ou aux écoles.

648x415_photomontage-candidat-republicain-donald-trump-elu-britannique-pro-brexit-boris-johnson

Photomontage du candidat républicain Donald Trump et de l’élu britannique pro-Brexit Boris Johnson. – PHOTOS AP / MONTAGE 20 MINUTES

Et celui qui a comme seule et unique ambition de devenir premier ministre, l’ancien maire Boris Johnson (copie conforme de Donald Trump) qui a fait de Bruxelles le grand méchant, se fait huer dès qu’il apparaît en public. David Cameron, le premier ministre qui se taille dans trois mois avait même déclaré : « Gove is nuts » et « Boris is after my job » (Gove est cinglé et Boris veut mon job).

Et puis vu de l’autre côté de l’Atlantique, c’est tout aussi amusant quand on écoute Obama, qui ne s’est jamais intéressé à l’Europe sauf pour les commémorations, « Une chose qui ne changera pas, c’est la relation spéciale entre nos deux pays. Elle continuera. L’UE continuera d’être notre indispensable partenaire. L’OTAN restera un pilier de la sécurité mondiale ainsi que nos valeurs communes, y compris notre attachement à la démocratie, au pluralisme et à l’égalité des chances pour tous ». Eh oui, il faut sauver le porte-avion britannique !

Il avait fallu attendre la mort de de Gaulle pour que les britanniques entrent dans le Marché commun. Il faut dire qu’en ce temps-là leur industrie s’effondrait, que le chômage allait croissant, que leur zone de libre-échange avait été un échec et qu’ils avaient besoin de subsides pour survivre. Ils vont donc balayer les fondamentaux de l’Europe des six pour transformer le tout en un simple marché et faire de Londres la première place financière d’Europe.

topelement

Marine Le Pen annonçant les résultats du Brexit (image AFP)

Bref cette élection est un bon exemple pour les partis populistes européens ; il suffit de voir le sourire éclatant de Marine Le Pen qui veut la même chose en France ! Quel autre moyen a-t-elle pour obtenir le pouvoir, elle qui intoxique ses afficionados en permanence ? Braves électeurs d’extrême-droite, regardez bien ce qui se passe en Angleterre, c’est ce qu’elle vous promet en France.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Actualité, Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s