Christian Estrosi veut désertifier le centre de Nice.

La Commission départementale d’aménagement commercial vient de donner son accord pour l’implantation de IKEA dans la fameuse Eco-vallée. Ce sont 24.000 m2 qui vont être construits, juste après l’Euro de foot, avec quatre immeubles, et surtout la création de 26 boutiques sur 3.054 M2 supplémentaires. Ces boutiques voisineront avec les trente-et-un commerces de Nice One déjà en construction ou ouverts (voir Ficanas du 18 février)sur une surface de 29.000 m2.

Il faut ajouter à cela, dans la métropole niçoise, l’agrandissement de Cap 3000 qui va passer à 130.000 m2 et le Polygone Riviera de Cagnes, avec 150 boutiques et 26 restaurants, ouvert fin 2015, qui couvre 70.000 m2.

L’association « En toute franchise » déclare «Pourquoi déséquilibrer l’activité économique de Nice en favorisant sa périphérie au détriment du cadre de vie du centre-ville déjà moribond ?». Il est évident que le président de la métropole, Christian Estrosi, affiche là une volonté de désertifier les centres villes. La fermeture des petits commerces est clairement visible.

Nice-Port-PlGaribaldi_ArcSW

On va donc se promener dans des rues désertes, sans animation commerciale, où subsisteront quelques banques et salons de coiffure. Quoique pour les banques on voit actuellement la Société Générale fermer 20% de ses agences, les clients effectuant leurs opérations par internet ou leur téléphonie portable. Le problème est que cet accroissement des fermetures, très favorisé par les créations des multi-surfaces périphériques, favorise l’insécurité urbaine. Pire encore elle développe la pollution : en effet les acheteurs qui, avant, allaient à pied dans les boutiques du quartier, vont devoir emprunter un véhicule. Et cela entraine la construction de parkings et de voies nouvelles pour absorber la circulation.

Cette bétonisation extrême qui a déjà détruit une partie de l’aspect touristique de la Côte d’Azur, doit avoir une ambition mal mesurée ou très rémunératrice. Toutes les surfaces commerciales évoquées ci-dessus sont situées dans trois communes de la Métropole Nice-Côte d’Azur qui perdent leurs habitants. Ce bouleversement de cadre de vie repousse les habitants qui préfèrent s’installer ailleurs. Villes désertes, transports difficiles, insécurité, on se croirait dans les prémices d’un film de science-fiction.

Christian Gallo- © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s