Et si on installait le gouvernement en banlieue ?

Remaniement gouvernemental et c’est la guerre ! Le radical de gauche Jean-Michel Baylet qui vient d’être nommé ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales (c’est tout ?) a aménagé dans l’un des plus beaux hôtels particuliers de Paris, l’hôtel de Castries doté d’un superbe jardin. C’était le ministère du logement où aurait du aménager Emmanuelle Cosse. Cette dernière part du côté des Invalides où se trouvait le secrétariat d’Etat de la réforme territoriale. Pour obtenir cet hôtel Jean-Michel Baylet a été soutenu par Sylvia Pinel la présidente du PRG et qui fut son ancien chef de cabinet.

Quand on a un gouvernement formé de 38 membres, il faut bien les caser quelque part. Alors la République qui se prend de plus en plus pour une royauté offre à ses courtisans des palais somptueux qui coûtent à l’entretien une fortune à la nation et à ses contribuables.

L’Elysée vaut, d’après des estimations, 275 millions d’euros ; mais il revient, avec son personnel, à environ 100 millions d’euros par an. On ne connaît pas le chiffre des ministères qui lui est grevé par un nombre incalculable de voitures de fonction et de chauffeurs. En réalité comment chiffrer 38 bâtiments, dont certains sont des palais dispendieux ?

ministere_du_logement

En Allemagne, le déménagement à Berlin a permis de regrouper tous les établissements gouvernementaux au même endroit. En plus on ne loge pas, la chancelière a son appartement et le paye. En 1958, puis en 1964, Charles de Gaulle envisageait de déménager la présidence de la République au château de Vincennes et Nicolas Sarkozy l’aurait fait aménager en cas de crue de la Seine. Tout est équipé et les prises internet attendent les collaborateurs présidentiels. En outre son donjon, le plus haut d’Europe, symboliserait bien le pouvoir présidentiel.

124154-une-pavillons-vincennes_36879_660x281

En attendant on enferme les ministères un peu partout dans Paris, dans des palais peu adaptés à un travail quotidien et qui coûtent une fortune à équiper et à entretenir. Pourquoi ne pas déménager le tout en banlieue dans des bâtiments fonctionnels, voisins les uns des autres pour éviter les déplacements, accessibles par les transports en commun ? Paris, du fait de la construction des boulevards périphériques est une des rares capitales qui ne peut s’étendre ; les prix intra muros sont terriblement élevés et tout ce qui est en dehors de ces fameux boulevards est considéré comme étant habité par la plèbe… Alors pourquoi ne pas y installer les ministères ?

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

A propos christiangallo

Rédacteur du Ficanas depuis 2005. © Le Ficanas est une marque déposée ®
Cet article, publié dans Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s