Les vaches envahissent la première circonscription de Nice

Interviewé sur Europe1 sur le fait que Les républicains auraient perdu 100.000 adhérents depuis 2017, le député de la dite circonscription, Eric Ciotti a déclaré : « On est au début d’un processus. Il y a une formule, un proverbe auvergnat, qui dit : ‘c’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses’. On a encore du temps »

championnat-de-lancer-de-bouses-de-vache_1531402805

Immédiatement on a vu de nombreux niçois descendre sur la place Garibaldi pour voir le marché aux bestiaux. Déception, il n’y avait encore rien mais on était en train d’installer le fameux concours de lancer de bouses comme en Rhône-Alpes. On a cru sur parole le futur président de Les républicains des Alpes-Maritimes. Il est vrai que ce département, anciennement le plus sarkozyste de France, n’a contrairement, au reste du pays, perdu aucun adhérent que ce soit sous Fillon ou sous Wauquiez. Eric Ciotti vient d’ailleurs de déclarer au sujet de Laurent Wauquiez « Il a une vision, il est planifié dans son organisation, je lui fais confiance ». 

vaugneray-lancer-bouse-1

Maintenant la question est dans les mains de Christian Estrosi et surtout de son adjoint chargé de la propreté Pierre-Paul Leonelli. Va-t-on continuer à vivre au milieu des bouses une fois qu’elles seront toutes lancées ? La métropole estrosienne va-t-elle pouvoir continuer à alimenter le concours avec les vaches du haut-pays ?

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

« Un des ouragans les plus humides, du point de vue de l’eau. »

Qu’un ouragan soit humide, on le savait. Mais qu’il le soit par rapport à l’eau, ça on ne le savait pas. C’est la première fois que l’on connait l’avis de l’eau après un ouragan ; ça nous change du point de vue des journalistes. C’est Donald Trump qui l’a prononcé : « C’est un ouragan difficile. L’un des plus humides que nous ayons vu, du point de vue de l’eau. » C’était dans le cadre d’un message de soutien aux Américains, car l’ouragan Florence a provoqué 36 morts et fait plusieurs milliards de dollars de dégâts.

l-actualite-high-tech-de-la-semaine-theranos-apple-et-saleforce-and-co-le-nasdaq-trump-et-walmart-4_6031876

Il faut dire que le président américain est un spécialiste. Quand l’ouragan Maria fit 3.000 morts à Porto Rico, Trump s’y était rendu et jetait des rouleaux d’essuie-tout aux sinistrés. On se souvient de ces images où, à chaque envoi de rouleau, il donnait l’impression de marquer un panier au basket.

Depuis Florence, les réseaux sociaux se déchaînent et se posent la question de l’état de santé mental de Donald Trump.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Ciotti écrit aux morts !

Les habitants de la circonscription du député Eric Ciotti ont reçu un courrier de l’Assemblée nationale daté du 27 août dernier. Il est ainsi libellé : « C’est avec une grande attention que j’ai lu votre courrier et pris connaissance de vos doléances liées aux nuisances sonores et actes d’incivisme que vous subissez au quotidien place Garibaldi, en raison de l’afflux de sans domicile fixe logeant sous les arcades (…) » Il explique ensuite qu’il est intervenu auprès de Christian Estrosi pour qu’il préserve la tranquillité des riverains.

lettre_copy

Le problème est double : d’une part personne ne lui a écrit semble-t-il, et Eric Ciotti a également écrit aux habitants décédés. C’est la Punaise Verte (Teresa Maffeis, la présidente d’ADN) qui s’en est rendu compte. Le fichier qu’utilise le député pour sa propagande n’est donc pas mis à jour ? 

Du coup Eric Ciotti produit une lettre et une pétition à postériori qui justifient l’envoi de la réponse. Mais cela date du 19 septembre. Une question essentielle se pose : qui a signé la pétition et le courrier ? Un mort ou un vivant ? 

En tout cas la tradition de Les républicains est respectée par l’utilisation à des fins de propagande de fichiers officiels ; le grand chef Laurent Wauquiez n’a-t-il pas, lui, envoyé un SMS aux lycéens de sa région en utilisant le fichier du Pass’Région ? Eric Ciotti écrit donc à ses concitoyens dans le respect de la méthode de son parti.

Christian Gallo – © Le Ficanas ©

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La guerre Estrosi – Ciotti : Estrosi avoue tout !

Il fallait la visite de Gérard Larcher, le président LR du Sénat, pour que le maire de Nice dévoile son ambition au public. En passant au Rouret, Larcher déclare « Je sais l’importance des métropoles, mais je n’oublie pas les villes de taille intermédiaire qui sont un élément de la vitalité de notre pays. Je crois aux intercommunalités, mais attention aux intercommunalités XXL où les maires n’ont plus le sentiment d’exister. » Les métropoles XXL c’est le cas du Grand-Lyon ou celle d’Aix-Marseille. 

Mais voila une déclaration qui ne fait pas les affaires de Christian Estrosi. Lorsque Nicolas Sarkozy avait demandé à Estrosi de créer la métropole Nice-Côte d’Azur, il souhaitait qu’elle couvre tout le département. Echec d’Estrosi qui n’arrivera qu’a fédérer péniblement 49 communes et un territoire qui coupe le département en trois ; l’Ouest et l’Est refusant d’y participer.

nq8a0270

Alors Estrosi va essayer de convaincre Larcher en parlant de métropole de solidarité (qui a le choix ?), de la maîtrise des orientations des maires (il leur reste l’Etat civil), et surtout d’ « en finir avec la fausse opposition entre les grandes métropoles et les territoires ruraux ».

La réalité va au-delà de ces simples déclarations. La réforme constitutionnelle va supprimer un certain nombre de députés et en particulier un certain Eric Ciotti, questeur et député de la première circonscription des Alpes-Maritimes. Que va-t-il faire ? Retourner prendre la place de Charles-Ange Ginésy qui ne peut pas la lui refuser au Conseil départemental ?

Mais si la métropole Nice-Côte d’Azur couvre tout le département, le Conseil départemental devient inutile et disparaît. Pour cela Estrosi a voulu convaincre Larcher d’une fusion entre le Département des Alpes-Maritimes et la Métropole Nice Côte d’Azur. L’avantage est que cela va permettre d’absorber la dette de l’actuelle métropole. Ciotti avait affirmé que « la ville et la Métropole s’endettent considérablement avec 2 milliards d’euros de dettes. » En outre Estrosi ayant fait voter une nouvelle taxe foncière de 6,5 % pour les habitants de la métropole, elle s’étendra alors à tout le département.

Du coup Eric Ciotti est en campagne auprès des maires des communes extérieures à la Métropole (et même parfois intérieures comme Rimplas et son maire Christelle d’Intorni qu’Estrosi a viré). Sa candidature à la mairie de Nice est donc avant tout une candidature métropolitaine et la guerre entre les deux impétrants est loin d’être terminée. Les maires ne semblent pas désirer devenir les béni-oui-oui du président de la Métropole, comme c’est le cas majoritairement aujourd’hui. L’Etat va-t-il imposer cette métropole départementale ? Cela risque de ne pas être apprécié. 

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nice : Estrosi récupère l’Acropolis et le Nikaïa-Johnny Halliday.

Depuis le mois de juillet ce n’est plus GL Events qui gère les palais niçois. Avec plus de 1.500 évènements par an, Olivier Ginon, le pdg déclarait « Lorsque nous avons repris le Palais des congrès il y a dix ans, il n’était pas à l’équilibre. Nous avons fait progresser son chiffre d’affaires de 40% à 50% et nous le rendons en bonne santé, avec une rentabilité de 2,5% ». Mais le maire a refusé de recevoir Olivier Ginon et a déclaré que l’offre de GL Events « n’est pas conforme aux exigences de la ville sur deux points : la gouvernance et la politique d’achat, qui vise à recourir de façon importante aux entreprises locales ».

d79089f94e93acb8e777a529eb897a

Christian Estrosi en avait décidé autrement en février dernier et la commune récupère donc l’exploitation des deux palais car le maire de Nice déclare « Les mois à venir s’annoncent déterminants pour la nouvelle régie qui prévoit pour l’année 2019 une augmentation de 20% de son chiffre d’affaire et de la fréquentation d’Acropolis. » Pour cela le maire a décidé la création d’un conseil d’exploitation de la régie autonome. Autonome ? Surprenante décision quand on voit qui la compose : président Rudy Salles (Adjoint au Maire délégué au Tourisme, aux Relations internationales et aux Congrès), Olivier Guerin (Adjoint au Maire délégué à la Santé), Jean-Pierre Savarino (président de la Chambre de commerce et d’industrie de Nice Côte d’Azur), Denis Cippolini (président de la Fédération de l’hôtellerie et du tourisme Nice Côte d’Azur) et Dominique Thillaud (président du Directoire des aéroports de la Côte d’Azur).

Il faut également ajouter les adjoints au maire : Philippe Pradal, Christian Tordo et Denise Fabre, puis des conseiller municipaux : André Chauvet, Robert Roux, Maurice Alberti, Célia Georges et Patrick Allemand. En outre on y retrouve Lionel Bringuier qui dirige l’orchestre de Zurich.

Palais_Nikaia_P1010083

Autonome ? N’en doutons pas, mais indépendant cela est moins sûr.  La mission donnée par Christian Estrosi est la suivante : « Ce conseil sera amené à travailler notamment sur les questions de gouvernance, la complémentarité entre les structures, les questions de financement ou encore la commercialisation et la politique d’accueil global » Bel objectif, mais bien flou. Souhaitons que tout cela ne ponctionne pas une fois de plus la poche des contribuables niçois.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Estrosi – Ciotti : les armes fiscales sont sorties.

Les armes sont fourbies depuis un bon moment, elles sont mêmes affutées et prêtes à transpercer l’adversaire. Dans les Alpes-Maritimes, le département le plus sarkozyste de France (et oui, encore !), la droite décomplexée se bat au sein de ses rangs. Le prochain enjeu aura lieu les 13 et 14 octobre prochains. Qui sera la président de la puissante fédération Les républicains dans les Alpes-Maritimes ?

estrosi ciotti LA GUERRE Noir

Le candidat sortant c’est le maire de Nice, président de la métropole Nice-Côte d’Azur, Christian Estrosi. Il n’a pas encore annoncé sa candidature. Face à lui, son ami de trente ans (ah bon ?), député de la nation, qui, lui, a déclaré sa candidature. Les deux seront probablement candidats à la mairie de Nice, donc à la métropole. L’avantage du vainqueur d’octobre prochain est qu’il bénéficiera de la structure et de l’argent Les républicains.

Donc on se bat : l’un réunit ses troupes au Plaza, l’autre au jardin Albert 1er (6.000 personnes à bouffer !). L’un est proche de Wauquiez, et l’autre de Macron. La droite populiste contre la droite républicaine dirait-on. Alors les deux draguent les politiques départementaux : à ce jeu Ciotti est le meilleur en ramassant son clone départemental Charles-Ange Ginésy, Lionel Lucas, David Lisnard, Henry Leroy, Jean Leonetti et même Michèle Tabarot dont il dit du mal depuis tant et tant d’années.

Les dernières armes sont fiscales. Parfois c’est amusant : dans le Figaro du 6 septembre Christian Estrosi déclare  « La fiscalité a atteint un record absolu… … Il faut stopper l’hémorragie. »  Il s’agit bien du président de la métropole Nice-Côte d’Azur dont les habitants viennent de recevoir un nouvel impôt foncier qui les taxe de 6.5%. Pourquoi Estrosi veut-il arrêter une hémorragie dont il est le premier responsable ? Tout simplement parce que dans la guerre qui l’affronte à Ciotti on utilise maintenant des cadeaux fiscaux pour se livrer bataille.

Le problème est qu’Eric Ciotti est député de la République et peut donc agir au niveau national en votant ou pas le budget au parlement, mais il n’a aucune compétence locale. Alors, comme Estrosi qui en son temps s’était offert un faux maire, il s’est offert un faux président du Conseil départemental, Charles-Ange Ginesy qui a repris le siège de papa.

Estrosi baisse alors la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, mais il semble qu’il n’a pas eu le choix car elle excédait le coût du service rendu. Il va baisser la taxe foncière sur sa commune mais pas sur la métropole, ce qui ne compense pas du tout la hausse qu’il a décrété.

Du coup Ciotti, qui parle en lieu et place du président départemental, annonce une baisse « hors normes » des impôts fonciers départementaux de -5%. C’est l’orgie… Pourtant en 2019 les frais de notaires devraient augmenter au profit des conseils départementaux. 

On veut des élections tous les six mois : à coup de baisse de la fiscalité locale, département, métropole et ville vont finir par donner de l’argent aux contribuables.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Bonne nouvelle : un participe passé simplifié !

«Employé avec l’auxiliaire avoir, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le complément d’objet direct quand celui-ci le précède (les crêpes que j’ai mangées). Mais si le complément suit le participe, il reste invariable (j’ai mangé les crêpes).» L’exemple n’a l’air de rien mais il hante les nuits des auteurs et des correcteurs. Si on prend cet exemple dans l’enseignement du français à l’étranger ne nous étonnons pas quand on affirme que le français est une langue difficile. 

C’est l’exemple que publie Libération et Europe 1. C’est le drame de cette hydre aux bras multiformes : l’accord du participe passé avec le verbe avoir. Certains traditionalistes, ceux qui disent que c’était mieux avant, se plaindront. Mais l’espoir vient de Belgique : Le Conseil de la langue française et de la politique linguistique de la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Conseil international de la langue française donnent un avis favorable à l’invariabilité du participe passé avec l’auxiliaire avoir.

08ec89f041508ec7cd34ed6c4acc4315

Mais maintenant que va-t-on faire avec le verbe être ? Du temps où je corrigeais les copies de mes étudiants, je constatais que 70% d’entre-eux ne mettaient pas de participe passé mais un infinitif avec le verbe être. Je le biffais sur leurs copies mais sans espoir d’un changement profond. Aujourd’hui le problème est le suivant : si le participe passé s’accorde comme un adjectif du mot auquel il se rapporte avec l’auxiliaire être, avec avoir il ne s’accorde pas.

Simplifions et rendons tout invariable ! Bougeons nos académiciens avant qu’ils ne deviennent éternels…

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Les vacances commencent maintenant !

6837c7ebdfb20fb34c6e727da55c16da

Image | Publié le par | Tagué , , | Laisser un commentaire

Wauquiez s’enfonce dans l’opportunisme.

Dimanche Laurent Wauquiez avait sa grimpette sur le mont Mézenc, le pendant de la roche de Solutré de Mitterrand. 1.500 fans l’accompagnaient et le patron de Les républicains s’est empressé de faire un discours avec seulement deux thèmes principaux : les migrants et la politique du gouvernement.

870x489_img_6610

Laurent Wauquiez au sommet du Mont Mézenc © Radio France – Mahauld Becker-Granier

L’immigration pour Wauquiez elle est forcément massive ! Situation que l’on peut comprendre en Grèce et en Italie, et probablement bientôt en Espagne, mais qui est très loin d’être le cas en France. Mais l’avantage de le faire croire est que l’on s’adresse à un électorat populiste qui cherche à faire retomber la responsabilité sur les autres, et pourquoi pas sur les migrants ! D’arriver à faire glisser Les républicains vers l’extrême-droite nécessite une dialectique bien orchestrée. Il est vrai qu’il ajoute dans « les Français refusent de devenir étrangers dans leur propre pays » on entendrait presque crier « Maréchal, nous voila! » Mais à l’horizon se profile la campagne pour les élections européennes. Et puisque même la Le Pen ne parle plus de quitter l’Europe, la droite, qui a toujours soutenu l’Union européenne, envisage des solutions « Nous ne devons plus laisser ces bateaux rentrer dans les ports européens ». On ferme aussi les voix maritimes…

L’objectif suivant c’est Emmanuel Macron car nous sommes arrivés à « la fin du mirage du macronisme ». Et il ajoute « Il n’y a pas de résultats, cette première année est un échec »… Qu’il n’apprécie pas la politique choisie par le Président et par Edouard Philippe, c’est normal puisqu’il dirige un parti d’opposition? Mais alors que propose-t-il ? Mis à part « il faut rendre l’argent aux Français » et le renoncement aux augmentation d’impôts prévues on attendait un aperçu de programme économique de l’ancien major de l’E.N.A. Pas grand chose à l’horizon sauf supprimer les régimes spéciaux, aligner les retraites du privé et du public, augmenter le temps de travail dans la fonction publique et supprimer l’accès à l’Assurance maladie aux étrangers. On ne voit pas là un programme économique pour développer le pays et ses entreprises.

Alors Laurent Wauquiez est-il un leader populiste ? Pour lui c’est une « volonté populaire confisquée par un petit milieu qui lui admoneste des leçons de morale. Ils ont même inventé ce mot de populisme pour justifier la censure et faire taire tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Quel mot extraordinaire pour qui écouter les Français, c’est être populiste! » Soit, ce n’est pas du populisme, alors c’est de la droite opportuniste, celle d’Eric Ciotti, et maintenant de Jean Leonetti.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Pour être un élu riche allez à l’Est des Alpes-Maritimes !

La CARF (Communauté d’agglomérations de la Riviera Française), que ce terme est laid, constitue l’agglomération formée principalement par les villes de Menton et Roquebrune-Cap-Martin. Il y a au centre de Roquebrune un terrain très bien situé et nommé la Zac caserne Gardanne. 3,5 hectares au cœur du quartier Carnolès, acquis pour 21,5 millions d’euros au profit du ministère de la Défense. Il est décidé, lors d’une délibération de la CARF, de créer une société pour gérer l’aménagement de ces casernes.

001153604_520x330_c

Pour gérer cette société, on va demander des sous aux contribuables. En outre il est décidé qu’il y aura 10 administrateurs que l’on rémunérera 168.000 € par an : avec les charges on va vite arriver 200.000 €. Vu que l’on imagine aisément que cette société durera au moins cinq années, les habitants vont donc payer 1 million d’euros pour rémunérer ces administrateurs. Mais qui sont-ils ? Les statuts prévoient 80% des actions à la CARF, 10% pour Menton et 10% pour Roquebrune-Cap-Martin. Et ce sont les maires qui deviennent administrateurs.

Jean-Claude Guibal, 77ans, président de la CARF et maire de Menton qui perçoit déjà en argent public, une rémunération de maire de Menton, une rémunération de président de la communauté de la Riviera Française (CARF) et une retraite de député. Le cumul de ces 3 sources de revenus d’argent public passe déjà les 10 000 euros mensuels. Ce seront 3 500 euros supplémentaires d’argent public qui viendront compléter ce petit cumul ! 

Patrick Césari, maire de Roquebrune Cap Martin qui perçoit la rémunération de maire, la rémunération de conseiller départemental et la rémunération du vice-président de la CARF. Ce cumul s’approche des 10 000 euros mensuels. Ces 3 500 euros supplémentaires lui permettront de dépasser largement 10 000 euros d’argent public chaque mois. 

Les autres administrateurs vont percevoir 14.000 € annuels sous condition de toujours voter « OUI »

37511240

Heureux habitants de la CARF qui s’offrent de telles largesses ! N’hésitez plus pour les prochaines municipales! Candidatez! Les contribuables vous offriront de telles récompenses !

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire