Nice : Ciotti-Estrosi = Vérola-Nofri.

Dans le cadre de la guerre niçoise où s’affrontent le député Eric Ciotti et le maire Christian Estrosi, avec en perspective les municipales de 2020, on ne se contente plus d’envoyer des scuds, on sort les troupes. Eric Ciotti n’étant pas élu à la mairie, il pousse un pion, son député suppléant Auguste Vérola. Le maire enlève donc toutes les délégations à Vérola. Il faut dire qu’Auguste Vérola est un habitué de ce genre de situation car en son temps Jacques Peyrat avait fait pareil quand il avait décidé de soutenir Estrosi. Donc plus de mariages pour Vérola, sa grande spécialité.

Le petit corse Gaël Nofri espérait cette possibilité d’effectuer des mariages, même s’il s’en défend aujourd’hui : « Penser que j’aurais pu préférer une délégation à l’Etat civil est un non sens politique ». Il faut avouer que Christian Estrosi doit être mal à l’aise face à un conseiller de sa majorité qui refuse d’effectuer des mariages pour tous à la mairie. Mais Gaël Nofri est issu du mouvement Bleu marine et candidat Front national en 2012 (débat de France 3 que maintient le Fn sur son site). Il va donc rester avec sa délégation concernant la circulation et le stationnement, alors qu’il n’a pas son permis de conduire (voir Ficanas du 8 octobre 2016) ! Nofri s’en prend alors à Vérola : « Monsieur aigri, à l’âge certes respectable, mais aux capacités visiblement déclinantes ».

estrosi-ciotti-nofri-vérola

Pas si déclinantes que cela pour ceux qui ont assisté au conseil municipal où Estrosi lui a retiré toutes ses délégations. L’adjoint s’est rebellé mais le maire l’a maintenu dans son poste d’adjoint de territoire : « Être adjoint au maire, c’est important dans la 5e ville de France. J’apprécie tout ce que vous faites. Le territoire dont vous êtes en charge a un enjeu particulier. Je vous demande donc d’être à 300% consacré à cette tâche, et exclusivement à cette tâche. Quand nous nous sommes vus en tête-à-tête, vous l’avez accepté avec enthousiasme. Je fais vivre ma majorité, dont vous êtes membre tant que vous le souhaitez. C’est une marque de la confiance que je vous accorde. Soyez-en digne. »

Mais cela n’a pas duré : à 21 heures Estrosi lui retire également son poste d’adjoint de territoire. Eric Ciotti va immédiatement envoyer une déclaration sur Facebook : « Oui, Auguste Vérola est victime d’une profonde injustice qui, je le sais, révolte beaucoup de Niçois qui ne peuvent comprendre que la fidélité soit sanctionnée alors que la trahison est promue. »

Alors que va être la suite entre un maire potentiellement macroniste et un député si proche de l’extrême droite ? Cette guerre entre les deux hommes politiques qu’ils transmettent à leurs lieutenants pour récupérer de l’électorat se déroule quand même au sein de la même majorité : Les républicains ! Imaginez un peu si cela avait lieu contre une opposition de gauche ? Il faut dire qu’à Nice elle a été laminée depuis longtemps…

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Nice : Estrosi va faire du cinéma !

Lundi dernier, au conseil municipal, Christian Estrosi a annoncé que la ville allait prendre en charge les studios de la Victorine. Créés il y a cent ans, ce sont les derniers studios de cinéma qui ont survécu à Nice ; ceux de Gaumont à Carras ont disparu il y a longtemps et ceux de Pathé à St Roch sont devenus les services techniques de la ville.

La Victorine ce sont des films inoubliables : La nuit américaine, Les enfants du Paradis, Et dieu créa la femme, Mon oncle, La tulipe noire, Grand prix… La liste est longue. Le terrain de la Victorine appartient à la ville de Nice depuis 1960 ; l’objectif était de les protéger de la promotion immobilière. Pourtant sous la municipalité Peyrat on avait souvent parlé d’investisseurs russes voulant y construire des immeubles. Il faut dire que ces sept hectares acquis en leurs temps par Victor Masséna sont sur un emplacement exceptionnel.

7+Boulevard+du+crime+Les+enfants+du+Paradis

Les enfants du Paradis -1945 aux studios de la Victorine

Le 22 novembre la régie qui concerne la gestion de ce lieu se termine. Aujourd’hui il y a d’autres studios en Europe et tout autour du bassin méditerranéen qui ne se retrouvent pas en milieu urbain. Mais Christian Estrosi a décidé de reprendre le flambeau. Il reproche, à juste raison, à l’actuel délégataire de n’avoir pas modernisé les studios. Mais avait-il des marchés pour investir ?

1920px-Studios_Riviera_La_Victorine_Nice_2

Alors le maire de Nice va nommer un comité d’experts qui va réaliser un état des lieux et faire des propositions. Il est composé de Eric Garandeau, ancien président du CNC, Véronique Cayla ancienne présidente du CNC et présidente d’Arte, Xavier Couture, producteur et ancien pdg Canal +, David Kessler, patron d’Orange-cinéma, Thierry de Segonzac ancien président de fédération de l’audiovisuelle et du cinéma, Pierre Lescure, président du festival de Cannes, Joann Sfar, réalisateur niçois césarisé, Bertrand Bonello artiste niçois césarisé et Claude Lelouch, réalisateur. Il va falloir faire tourner 10 plateaux et 6.000 m2 de plancher.

Question promo, pas de problème, puisque la ville vient de poser une trentaine de nouveaux panneaux en centre ville à l’effigie du maire…

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Tante Jeanne et le téléphone d’Estrosi

Le Ficanas : – Bonjour ma tante. Tu vas bien ?

Tante Jeanne : – Tiens, le babatchou de neveu. Comment veux-tu que ça aille ; ils vont me couper le téléphone !

Le Ficanas : – Le téléphone ? Tu n’as pas payé ?

Tante Jeanne : – Mais si, j’ai payé, si tu ne payes pas c’est aiga e pan, vida de can. Mais non, ce sont les amis.

Le Ficanas : – Les amis ? Je ne comprends rien.

Tante Jeanne : – T’es un badagou, tu ne comprends jamais rien. Aujourd’hui ce sont les amis qui te font couper le téléphone.

Le Ficanas : – Tes amis vont te faire couper le téléphone ?

estrosi ciotti LA GUERRE Noir

Tante Jeanne : – Tu connais l’Estrosi et Ciotti ? Des amis de trente ans, eh bien le petit il a fait couper le téléphone du grand. Il ne paye plus les factures…

Le Ficanas : – Il n’y a plus de téléphone à la mairie ?

Tante Jeanne : – Pas à la mairie, au parti.

Le Ficanas : – C’est vrai ils sont tous les deux membres de Les républicains. C’est Estrosi le président dans le département.

Tante Jeanne : – Et c’est Ciotti le trésorier qui signe les chèques. Eh bien le député il ne veut plus signer les chèques du téléphone du président. Des amis de trente ans qui s’emboucanent, qué vergogna !

Le Ficanas : – Ils sont dans le même parti mais ils ne sont plus amis : il y en a un qui tire à droite et l’autre qui tire à droite aussi… Mais pas la même droite !

Tante Jeanne : – Et c’est pas tout ! Il ne veut plus payer pour l’entretien de sa photocopieuse. Il lui a monté la boufaïsse au Ciotti. A croire que le cagnard de novembre c’est plus dangereux que celui d’août !

Le Ficanas : – Tu te souviens de Chirac et Balladur ? Eux aussi des amis de trente ans…

Tante Jeanne : – Sans être marida lenga, tu me connais, tu sais ce qui s’est passé chez les footeux ? Il y avait une réception sur la nouvelle terrasse de l’OGC Nice.

Le Ficanas : – Je sais, j’y étais.

Tante Jeanne : – Et il y avait qui à coté de toi ?

Le Ficanas : – Les anciens joueurs, les journalistes et les élus. Mais c’est vrai il y avait Ciotti !

Tante Jeanne : – Et bèstia que tu es t’as pas compris ? Vous vous étiez en bas avec Ciotti et l’Estrosi était en haut avec les autres. Il n’est plus président du département, alors on le met avec les bordilles…

Le Ficanas : – Merci pour les bordilles !

Tante Jeanne : – Faï tira le Ficanas. Les deux niocous, ils vont s’entretuer d’ici 2020. Piha garda, ça va mal finir la guéguerre.

Le Ficanas : – Mais j’ai pas compris pourquoi on va te couper le téléphone ?

Tante Jeanne : – Tu connais Fine, mon amie ? Toi tu ne manges pas chez elle, mais elle est incapable de faire correctement une pissaladière : immangeable ! Alors, histoire de la faire boquer, je l’ai dit dans tout le quartier…

Le Ficanas : – C’est malin, une amie… Et pourquoi comment peut-elle te faire couper le téléphone ?

Tante Jeanne : – Elle va coucher avec un mec de chez Orange, tu vas voir. Elle a toujours couché d’ailleurs…

Le Ficanas : – Mais elle a 75 ans ! Et elle va te faire couper le téléphone parce qu’elle fait de la pissaladière estoufa gari ?

Tante Jeanne : – Tu es un stassi mais tu as peut-être raison. Tu vois où ils nous mènent les niocous de la politique niçoise ? En galère !

Propos recueillis par Christian Gallo © Le Ficanas ®

Tout Tante Jeanne sur : https://tantejeanne.wordpress.com/

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

La ville de Nice offre un parking gratuit boulevard Victor-Hugo.

Depuis le creusement de la station métro-tramway, il est devenu difficile d’emprunter même à pied le boulevard Victor-Hugo. Dans sa grande mansuétude la mairie de Nice a décidé d’ouvrir un parking gratuit pour faciliter l’accès chez les commerçants qui se plaignaient.

23334271_2433803993511883_2388776788505209498_o23415433_2433803950178554_362702019639309949_o

En effet le parking Nice-Etoile et celui du Louvre sont onéreux. Pas de ticket d’entrée pour ce nouveau parking, on peut y accéder facilement et gratuitement ! Belle initiative qui doit être saluée.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Bettati quitte le Front national.

L’ancien secrétaire national de l’UMP, Olivier Bettati, s’était présenté à Menton lors des dernières législatives sans le véritable soutien du Front National. D’ailleurs il semble que les électeurs du Fn n’ont que très peu voté pour lui. Mais le Fn, ne nous le cachons pas, ne va pas bien !

Olivier Bettati

D’ailleurs la première qui est partie c’est Marion Maréchal-Le Pen. Lors des élections régionales Bettati l’avait soutenue, il était son numéro deux. Mais le maire de Cogolin, Marc-Etienne Lansade, proche de la petite Le Pen, vient lui aussi de quitter le Front national en déclarant « Marion est partie, pour moi ça s’arrête là. ».

Alors notre éternel candidat qui a l’habitude de se planter aux élections (contre Estrosi en particulier) a décidé de rejoindre le Centre national des indépendants et paysans (CNIP). Ce petit parti, l’un des plus vieux de France, se situe entre le Front national et la droite républicaine de plus en plus à droite, celle de Wauquiez et de Ciotti. Daniel Philippot, le secrétaire national du CNIP avait, lors des législatives, envoyé un communiqué de soutien à Olivier Bettati (voir Ficanas du 30 mai 2017). Il est clair que l’entente se poursuit, il deviendrait même le vice-président du parti.

Aurait-il des visées municipales pour 2020 à Menton où Guibal a annoncé qu’il se représentait (sûrement avec sa belle fille dans les bagages) soutenu par Eric Ciotti ? Ou bien veut-il devenir un grain de sable dans l’élection niçoise entre Estrosi et Ciotti ?

En attendant on assiste à ces rapprochements à l’extrême-droite dans le dos de Marine. Marion Maréchal-Le Pen, plus Marc-Etienne Lansade, plus Olivier Bettati, voilà qui augure des lendemains agités à droite sur la Côte d’Azur. Allons nous passer de « Maréchal nous voilà » à « Florian nous voici » ?

Christian Gallo © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Pourquoi ceux qui nous escroquent ne sont-ils pas en prison ?

Nous avons d’abord eu les Panama Papers : 214.000 sociétés offshore formées par des milliardaires, une liste fournie par un lanceur d’alertes et envoyée aux médias de 80 pays. On y retrouve beaucoup de monde dont 12 chefs d’Etat ou de gouvernement, 128 politiques ou hauts fonctionnaires et 29 des 500 personnes les plus riches du monde. Beaucoup de gens connus comme Michel Platini, Jackie Chan, Marina Ruiz-Picasso et notre bon Jérôme Cahuzac.

Mais qu’ont-ils fait ? Tout simplement de l’escroquerie. Ces braves gens ont gagné leur vie en vendant des produits ou des services dont nous sommes les acheteurs et cela est légal. Ils en retirent normalement des bénéfices. Mais ces bénéfices disparaissent d’un coup vers des sociétés offshores abritées dans des paradis fiscaux. L’escroquerie est tout simplement le détournement fiscal. Le pays où ils doivent payer leurs impôts ne les touche pas et de ce fait manque de moyen pour construire des hôpitaux, des routes, un service social, une aide médicale, engager des policiers, des militaires, Etc. Bref cette évasion fiscale démentielle se fait tout simplement au détriment des citoyens qui voient leurs impôts augmenter pour faire face à ce manque à gagner. Cela n’empêche pas les fraudeurs de continuer à vivre normalement sous la haute protection d’une ribambelle d’avocats.

Nous en sommes aujourd’hui au Paradise Papers : 11,5 millions de documents et 380 journalistes qui enquêtent sur les sociétés de dix-neuf paradis fiscaux et les documents du cabinet d’avocats Appleby. La liste s’aggrave et les médias partenaires (plus de 96) diffusent quotidiennement les noms de ceux qui escroquent à leur tour. Les derniers venus sur la liste sont à peine célèbre : Elizabeth II, Madonna, Bono, Shakira, les proches de Donald Trump, ceux de Justin Trudeau et quelques entreprises comme Nike ou Apple.

Elisabeth Arnaud

Et puis quelques bons français : le groupe Dassault Aviation dont on a vu chez Elise Lucet les méthodes pour vendre ses avions dans l’île de Man, et puis l’homme le plus riche de France, Bernard Arnault, le patron de LVMH. Ses actifs sont installés dans six paradis fiscaux. Ce brave homme habite en Angleterre dans une propriété de 4.300 m2 qui appartient à une société enregistrée à Jersey, de ce fait elle n’est pas dans l’ISF !

Et pour couronner le tout une bonne société française : Total. 900 filiales dans le monde dont une quinzaine aux Bermudes. C’est là que transitent des milliards d’euros de bénéfices dont la plus grande partie échappe à l’impôt : pensez-y quand vous faites le plein de votre véhicule.

Et puis vous avez aimé « l’Ours » et « Sept ans au Tibet » de Jean-Jacques Annaud. Et bien sûr vous avez payé votre ticket au cinéma : rassurez-vous l’argent est parti dans une structure créée par le cinéaste aux îles Caïman pour y planquer plus de 1,2 millions d’euros.

Et il y en a beaucoup d’autres et les révélations ne sont pas encore toutes dévoilées. Alors on attend. Un certain Nicolas Sarkozy avait déclaré à Tf1 et France2 «On y était arrivé. Les paradis fiscaux, le secret bancaire. C’est terminé.». C’était en septembre 2009. François Hollande avait annoncé « « J’interdirai aux banques françaises d’exercer dans les paradis fiscaux. » Mais depuis la Société Générale a ouvert 979 sociétés offshores. Alors on attend avec impatience ce que va faire Emmanuel Macron…

Puisque les médias ont publié la liste des escrocs et les justificatifs qui vont avec, qu’attend la justice pour faire son œuvre ? Pourquoi ces gens-là ne sont-ils pas en garde à vue ? Pas la garde à vue cool dans un salon doré et avec la possibilité de retourner dans son palais le soir ; mais la garde à vue légale de 24 heures, où l’on attend dans une cellule en béton, avec un banc en béton et un WC à la turque pour uriner.

Je rêve de voir dans la même cellule la reine Elisabeth et Bernard Arnaud entrain de prendre le thé servi par Shakira, tandis que Platini (c’est un sportif) souffle sur la tasse de sa majesté pour tiédir le breuvage. Allez La Fontaine, c’est ton tour : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nice : un tunnel pour millionnaires !

Les contribuables de la métropole Nice-Côte d’Azur sont des millionnaires. En effet, le fameux tunnel du tramway (le tunnel seulement) vient de dépasser les 300 millions d’euros, exactement 311 millions. Ce sont les trois membres de l’opposition municipale, membres de la commission d’appel d’offre, qui viennent de le dévoiler. Patrick Allemand, Paul Culturello et Christine Dorejo présentent un surcoût des travaux du tunnel de 57,5 millions d’euros.

Il va falloir être millionnaire pour emprunter le futur tramway : le prix au kilomètre s’élève à 114 millions d’euros. Mais ce n’est pas tout : la chausse s’est effondrée en plusieurs endroits lors de la construction du tunnel, en particulier dans la rue de France. Paul Culturello nous apprend que « Chaque journée d’arrêt du tunnel coûte 86.500 euros. Un mois d’arrêt coûte 2,6 millions d’euros! »

La municipalité de Christian Estrosi réplique par un texte très long mais difficile à comprendre. On y mélange le coût du tunnel avec celui du tramway, les retards des travaux, les fouilles archéologiques, les aspects sécurité et défense incendie… Le constat sur le prix du tunnel lui-même n’est pas évoqué.

TUNNEL 770

Le projet qui prévoyait le passage par la Promenade des Anglais avec un raccordement sur la ligne 1 à la place Masséna était loin de coûter une telle fortune puisque Christian Estrosi avait annoncé le prix de 300 millions d’euros en 2008. Cette solution avait été choisie « puisqu’il était inconcevable de transformer le centre ville de Nice et son ouest, épargné par les travaux précédents, en un nouveau Beyrouth pendant cinq ans. » En 2009 on prévoyait déjà que le projet avec le tunnel allait coûter 770,7 millions d’euros. Ce chiffre va donc être dépassé, mais qui va payer ?

Que des contribuables : ceux de la nation, ceux des Alpes-Maritimes, ceux de la région PACA, ceux de l’Union européenne et surtout ceux de la métropole et de la ville de Nice. A Cela il faut ajouter des emprunts comme auprès de la Caisse des dépôts et consignations qu’il faudra bien que les contribuables remboursent un jour avec les dividendes.

Combien de tickets à 1,50 € va-t-il falloir vendre pour rembourser le tunnel ? Car puisque l’on supprime la taxe d’habitation, la taxe foncière ne risque-t-elle pas de s’envoler même dans un tunnel ?

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nice : magouilles électorales à retardement ?

Le Conseil Constitutionnel a reçu une requête sous le numéro 2017-5026 AN émise par Rudy Salles, l’ancien député battu au premier tour des dernières élections législatives dans la troisième circonscription des Alpes-Maritimes. Elle concerne le député élu de La république en marche, Cédric Roussel. Pourtant ce dernier n’est pas concerné.

En effet la surprise viendra du premier tour. Cédric Roussel est en ballotage avec 31,91 % des voix, et en seconde position c’est l’ex Identitaire, passé au Front national, Philippe Vardon (21,25%). Rudy Salles n’est pas retenu avec 20,50% des voix. Il y a exactement 300 voix d’écart entre Vardon et Salles. Salles a tout fait pour en arriver à cette situation, en particulier vis-à-vis de son parti l’UDI. Malgré les demandes réitérées des membres de l’UDI 06, il n’a jamais organisé les élections au sein de son parti où il devait mettre en jeu l’élection de sa présidence départementale En outre il a été plus souvent considéré comme le chien-chien de Christian Estrosi et n’a jamais affirmé l’indépendance des centristes, ni à la mairie de Nice, ni au Conseil régional. De plus il briguait un septième mandat de député, élu depuis 1993…

Mais parmi les 16 candidats, il y en a un que l’on ne connaissait pas, Didier Asin, divers droite, qui fera zéro voix !

Mais que vient faire Didier Asin dans cette magouille ? Qui est-il ? Il est entré au front national en 1992, mais depuis il fait parti du collectif « Les indignés du FN niçois ». Il n’a pas supporté Romain Cardelli qui passera du FN aux républicains, Gaël Nofri fera de même, comme Luce Féron, Guillaume Aral, Marc-André Domergue et même la copine à Jean-Marie, Marie-Christine Arnautu. Aux présidentielles il a soutenu Jean-Frédéric Poisson. « Comme c’est le plus proche de ma sensibilité, je pense que je vais lui apporter mon soutien. Et puis, il faut travailler pour l’avenir, il y aura peut-être par la suite des regroupements ». Et il ajoute : « Marine Le Pen, selon moi, n’a que très peu de chance d’être élue. Ce n’est d’ailleurs pas pour ça qu’on ne va pas voter pour elle, mais la primaire, c’est l’occasion de peser dans le sens d’un candidat plus proche de nos idées et de celles de Marine Le Pen ».

22851824_2426469874245295_3942703139029932102_n

Alors, il décide de ne pas se présenter aux législatives, mais son panneau électoral est lui resté en place. On va voir dessus une affichette bleue et jaune où il est écrit « La droite de conviction vote Philippe Vardon ! » et c’est signé « Didier Asin, conseiller communal consultatif de la ville de Nice » Et le panneau est juste à côté de celui de Rudy Salles. C’est donc pour cela qu’il s’est fait battre par Vardon !

Enfin une solution pour refaire les élections à Nice. Si le Conseil constitutionnel accepte sa plainte, Salles peut se représenter, Vardon et Roussel également. Et à ce moment-là il peut redevenir député pour un septième mandat, en plus d’être adjoint de Christian Estrosi à la mairie et président de la commission du tourisme, des relations internationales et du sport à la métropole. D’autant qu’en cas d’élection il y aura moins de votants que lors des dernières élections.

Il sera sauvé ! Il est vrai que perdre en mandat quand on a passé sa vie dans la politique pour gagner sa vie et pour faire oublier que son papa avait été en prison pour complicité d’abus de confiance dans les affaires Médecin, c’est dramatique.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , | 2 commentaires

Tramway : le tunnelier a-t-il disparu dans le tunnel ?

On devrait, ce week-end, fêter la sortie du tunnelier Catherine (hommage au battoir de Catherine Ségurane !). Mais le professeur Eric Gilli, que la municipalité niçoise n’aime vraiment pas, s’inquiète. Va-t-on tout sortir, ou que la tête ou rien du tout ? Voici ce qu’il en pense :

« La Métropole annonce la sortie du tunnelier Catherine et indique que le tunnel est terminé. C’est inexact.
Je joins une photo publiée dans Nice Matin et commentée par mes soins ainsi qu’un schéma de Catherine.

Catherine Grosso 1B Reporter Mobile Nice Matin 241017

tunnelier
Sur la photo, on ne voit que le bouclier et la roue de coupe (environ 10m de long). Le train est absent. Comment peut-il y avoir une séparation entre ces deux parties du tunnelier ?  Pour pouvoir creuser, la roue de coupe doit être poussée par les vérins (en bleu) qui s’appuient sur les voussoirs. Ces derniers sont placés autour du train. Normalement tous les éléments sont alignés. La photo publiée par Nice Matin montre clairement qu’il n’y a rien derrière la tête du tunnelier.
L’entreprise indique que le train suiveur est sous 4 m de boue. Or s’il n’est pas sous les voussoirs, le train suiveur n’est pas protégé.  S’il est sous 4 mètres de boue c’est donc plutôt grave… Enfin, 4 mètres de boue, plus 10 m de diamètre, plus la hauteur au dessus de la boue (5-6 m sur la photo), ça fait une profondeur de près de 20 m. Pour cette partie de l’ouvrage c’est bizarre.
Ici, clairement, le bouclier a été séparé du tunnelier. Cela fait donc poser beaucoup de questions. Pourquoi cette séparation ? Comment la paroi en béton a-t-elle été perforée ? Comment le bouclier a-t-il été acheminé jusqu’ici ? Où est le reste du tunnelier ? Comment va-t-on poursuivre le tunnel ? La durée de démontage de 5 mois (c’est long !) correspond-elle au démontage stricto sensu ou à la poursuite du creusement jusqu’à la sortie ?
 »

Il faut quand même qu’il sorte quelque-chose ce week-end ! Sinon on risque de louper la photo pour la presse ! Week-end agité à Nice !

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Dîner de cons chez Les républicains.

L’expression est de Rachida Dati dans un tweet, principal outil de communication chez les politiques. Mais il faut avouer que la comparaison est savoureuse. Quand un parti a un bureau politique de 126 membres et qu’il n’en vient qu’une cinquantaine, on peut se demander à quoi cela peut servir. On a même cherché les ténors : Alain Juppé, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, François Baroin, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin… Pas là ! Mais il y avait Christian Estrosi qui est vite parti pour aller faire ses commentaires sur BFMTV !

the-logo-of-the-les-republicains-political-party-is-seen-at-their-headquarters-in-paris_5939150

Alors à quoi devait servir cette réunion ? D’un part à virer deux ministres, Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu, et deux députés, Franck Riester et Thierry Solère. Par contre les présents à ce bureau politique n’ont pas osé virer le premier ministre Édouard Philippe car ils « prennent acte de son départ » !!! En réalité il y avait un autre objectif, faire entrer Sens commun chez Les républicains. L’émanation politique de la Manif pour tous, celle qui a fait la campagne de François Fillon au point de remplir le Trocadéro, cette droite extrême et catho doit absolument faire basculer Les républicains vers l’extrême-droite. N’oublions pas que le président de Sens commun, Christophe Billan a évoqué un rapprochement avec Marion Maréchal-Le Pen. Alors quand on entend Wauquiez, on se marre…

En réalité cette déroute du parti remonte au 30 juillet 2010 à Grenoble. Ce jour-là le discours de Nicolas Sarkozy avait heurté le monde entier et surtout provoqué une rupture dans le parti UMP. D’un côté les républicains et de l’autre la droite-droite uniquement sécuritaire. Malgré les dissensions internes au parti, il aura donc fallu dix-sept ans pour clore ce schisme latent. Si Les républicains ne se scindent pas en deux mardi prochain, s’ils se maintiennent rassemblés et unis ce ne sera alors qu’une vaste hypocrisie. En politique certains ont oublié que les idées priment sur les magouilles ambitieuses, que l’avenir des citoyens a plus d’importance que de pompeuses déclarations télévisuelles.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire