Le selfie est-il un danger pour son auteur ?

Danny Bowman est un adolescent britannique qui a tenté de se suicider car il avait raté le selfie parfait. In extremis il été sauvé par sa mère. Il passait dix heures par jour pour prendre 200 selfies, avait perdu 15 kg, quitté l’école et s’est enfermé pendant six mois dans sa maison pour obtenir l’image parfaite de lui-même. Depuis il suit une thérapie pour traiter sa dépendance à son téléphone et son traitement consiste à le lui retirer pendant des intervalles : 10 minutes, puis 30, puis une heure. Il a déclaré au Sunday mirror « C’était atroce au début, mais je savais que je devais le faire si je voulais continuer à vivre ».

Un exemple extrême ? Peut-être pas. La Côte d’Azur, zone touristique privilégiée, abrite des gens qui passent leurs journées à se prendre en photo devant les sites, les monuments… Nombreux sont ceux qui brandissent une perche où l’objectif du téléphone autorise alors une vue panoramique du personnage au milieu du décor. L’objectif est alors de diffuser l’image sur les réseaux sociaux pour monter aux autres que l’on était là et surtout qu’on avait les moyens d’y être. C’est une attitude qui devient souvent compulsive et qui est en fait le témoignage d’un problème de santé mentale. Le narcissisme se retrouve exacerbé avec les moyens techniques contemporains. 

selfies

Nombreux sont les scientifiques qui associent maintenant la prise de selfies à la toxicomanie, la drogue et même le suicide lié au manque de satisfaction. La photo qui illustre cet article témoigne de l’extrémité à laquelle peuvent arriver les malades. Pour des médecins, la prise de selfies en permanence témoigne d’un manque de confiance de l’individu ; ce dernier qui n’a pas une estime de soi très élevée, qui est en général fragile, se met en scène dans un décor ou une situation exceptionnelle pour s’offrir une réputation exceptionnelle qu’il va diffuser sur le web. Plus il sera vu, plus il sera considéré ! Le manque d’amis réels sera alors compensé par les amis virtuels qui vous prouvent que vous êtes vivant.

L’identité devient alors uniquement visuelle et ne demande pas un effort de connaissances ou de culture. En augmentant son estime personnelle au travers de l’image, l’individu se valorise ou tout au moins il le croit au départ.

Mais les désillusions sont cruelles : les commentaires des autres sur Facebook, Instagram, Twitter ou Snapchat peuvent être cinglants et même outrageants. Le créateur n’est plus que la créature et il doit pouvoir absorber ces dénigrements qui provoquent une frustration. Certains se réveillent même à plusieurs reprises en pleine nuit pour voir si le nombre de like a augmenté sur leur image. 

C’est la télévision qui est à la base de ce phénomène en diffusant des images d’inconnus pour les valoriser : c’est le cas des télé-réalités. Très vite les politiques ont utilisé la même méthode, puis les chefs d’entreprises. Vendre son image c’est vendre son nom, sa marque. Tout le monde estime alors avoir les mêmes pouvoirs et les selfies sont une forme d’auto-promotion que l’on croit maîtrisée, mais qui très souvent glisse vers le narcissisme, puis vers l’insatisfaction de soi-même.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Promenade photographique à Antibes Art Fair

46ème salon d’antiquités, d’art moderne et contemporain à Antibes sur le port. Du 21 avril au 8 mai de 10h30 à 19H30.

fullsizeoutput_504

fullsizeoutput_505

IMG_6488

fullsizeoutput_509

Version 2

IMG_6523

IMG_6504

fullsizeoutput_50c

IMG_6519

Version 2

fullsizeoutput_519

fullsizeoutput_518

Version 2

IMG_6533

IMG_6528

fullsizeoutput_520

fullsizeoutput_512

IMG_6542

fullsizeoutput_50f

fullsizeoutput_521

IMG_6535

IMG_6530

fullsizeoutput_524

IMG_6520

IMG_6551

IMG_6547

IMG_6545

fullsizeoutput_511

IMG_6506

fullsizeoutput_506

IMG_6491

fullsizeoutput_52a

fullsizeoutput_508

IMG_6490

fullsizeoutput_50b

IMG_6515

IMG_6508

Photos : Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Art | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Estrosi va-t-il annuler sa nouvelle taxe ?

Hier soir le président Emmanuel Macron a indiqué, lors du show télévisé « Il n’y aura pas de création d’un nouvel impôt local, ni d’un impôt national, il n’y aura pas d’augmentation de la pression fiscale d’ici à 2022 ». Il a même ajouté qu’il y aurait « une baisse même en proportion de cette suppression de la taxe d’habitation ».

La Métropole Nice-Côte d’Azur a voté tout récemment une nouvelle taxe foncière qui touche tous les habitants de cette collectivité. En effet Christian Estrosi a fait voter par le conseil métropolitain une taxe foncière d’un montant de 6,4% qui va s’ajouter à la part communale et départementale déjà prélevée. Sur 123 votants, 101 ont voté pour, dont 42 maires, et 21 contre. Un élu s’est abstenu. Ce sont donc les habitants de 49 communes qui vont devoir s’acquitter de cette nouvelle taxe. Elle va rapporter 63 millions d’euros à la métropole chaque année. 

Estrosi

Dire qu’il s’agit d’un nouvel impôt « est faux », a indiqué le cabinet du maire de Nice, qui a préféré parler d’« harmonisation ». Taxe ou impôt ? En attendant le montant voté le matin a été dépensé en grande partie l’après-midi : Christian Estrosi a lancé  les travaux de la ligne 3 du tramway, 7 km dans la plaine du Var, qui va coûter 56 millions d’euros. La dette de la métropole niçoise est évaluée, fin 2017, à 1,4 milliard d’euros (ville de Nice non comprise).

Puisque le président de la République annonce qu’il n’y aura pas d’augmentation de la pression fiscale locale, que va faire le maire de Nice ? Va-t-il faire marche arrière et supprimer ce nouveau prélèvement ?

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Alpes-Maritimes : Veolia fait-elle couler une commune ?

Qui a pu oublier l’émission d’Elise Lucet, Cash investigation, qui s’est déroulée à Nîmes et qui traitait du business de l’eau ? La ville détient le record des fuites d’eau et 30% de l’eau que payent les habitants se disperse dans la nature. Responsable, la SAUR est prévenue d’une fuite détectée, et cinq mois plus tard elle n’a pas été réparée. En un an cette fuite correspond à 5 millions de litres.

On pourrait croire que Nîmes est une exception, mais sur la Riviera française on s’inquiète, en particulier à Roquebrune-Cap-Martin. La commune a signé un contrat de service public de 20 années avec Véolia/Orféo pour la construction d’une station d’épuration. Elle sera mise en service l’été 2012, mais payable dès 2010 semble-t-il. 

09fabrice_commercon_industriels_ro

Du coup les factures s’envolent : le coût du mètre cube d’eau pour une personne seule est de 6,30 € (abonnement compris) alors qu’il est de 4,90 € à Menton, ville voisine et membre de la communauté d’agglomération de la Riviera française également. Certaines communes ont municipalisé leur service de l’eau potable ou renégocié leurs contrats ; c’est le cas d’Antibes qui a obtenu une baisse de 44%.

Marie-Christine Franc de Ferriere est conseillère municipale à Roquebrune et s’étonne de ce prix prohibitif de l’eau. Elle souhaite que le maire Patrick Cesari et surtout son premier adjoint Richard Ciocchetti entament une renégociation avec Veolia. Du coup elle va rendre publique cet état des lieux de sa commune au travers d’une réunion qui va se tenir le 17 avril.

On y retrouvera Thierry Gadault, journaliste d’investigation (dernier livre paru : Plongée en eau trouble), Jean-Luc Touly, spécialiste de la gestion de l’eau, porte-parole de l’Association pour le Contrat Mondial de l’Eau et ancien salarié de Veolia et Marc Laimé, consultant spécialisé dans les politiques de l’eau.

Une réunion publique avec la participation d’experts aura lieu à Roquebrune Cap Martin le 17 avril 2018 19h dans la salle de l’EMJ Loisirs se trouvant à côté de la station d’épuration de la ville sur l’esplanade Jean Gioan. Contact : mcfranc@ferriere.net

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , , | 1 commentaire

Menton : Guibal-Novelli, la guerre municipale a déjà débuté !

Cela fait quand même 29 ans que Jean-Claude Guibal est maire de Menton ; le pouvoir ça conserve sur la Côte. Il avait un premier adjoint, Patrice Novelli, qui subitement, en 2013, fut viré. La municipalité à Menton c’est une affaire de famille avant tout, même de plusieurs familles très liées. Guibal a toujours favorisé son épouse la sénatrice Colette Guidicelli (dite « Madame »), plus la fille de cette dernière, et le compagnon de celle-ci. Du coup Jean-Claude Guibal attend avec impatience d’avoir 79 ans pour candidater à nouveau à la mairie de Menton en 2020. De peur qu’on lui pique la place, il a déjà déclaré sa candidature depuis plusieurs mois déjà.

Mis à part Nice où on connaît deux candidats qui, en fait, ne candidatent pas mais semblent réfléchir, personne ne se déclare dans les communes des Alpes-Maritimes ; tous fourbissent leurs armes avant l’affrontement et attendent 2019 pour entamer les campagnes. Sauf à Menton. Le maire n’est plus seul candidat car son ancien premier adjoint, le centriste Patrice Novelli, vient de se déclarer sous l’étiquette Rassemblement républicain mentonnais. Il est vrai qu’en 2014 sa candidature inattendue avait séduit près de 14% des électeurs. 

1898011_294214284060367_1720179295_n

Ce scrutin fonce dans le flou. La dynastie Guibal était proche de Christian Estrosi et elle soutient maintenant Eric Ciotti. Le Front national ne siège visiblement plus au conseil municipal et son égérie Lydia Schénardi avait fini par rejoindre Jacques Bompard. Olivier Bettati, candidat aux dernières législatives à Menton, semble se diriger vers Nice. Mais que va faire La République en marche qui a fait élire le député mentonnais Alexandra Valetta Ardisson ? Elle est quand même l’ancienne attachée parlementaire de Michèle Tabarot et ne va pas abandonner son poste de député. C’est là que la candidature de Patrice Novelli revient au premier plan. En marche risque de ne pas abandonner ce scrutin et il deviendrait peut-être le candidat idéal. 

D’autant plus que Jean-Claude Guibal va axer sa campagne sur l’inauguration de l’aménagement du port qui coûte cher aux contribuables. Le port de Menton est devenu l’équivalent du tramway de Nice : que d’argent demandé ! En outre Novelli a une revanche à prendre : le quotidien local lui demande « Avec le recul, regrettez-vous d’avoir quitté la majorité de Jean-Claude Guibal en 2013 ? » La réponse est sans appel « Je regrette la manière dont on s’est conduit avec moi… »

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Nice : l’Ariane va rester définitivement une banlieue à problèmes.

Tout le monde connaît les problèmes liés à l’Ariane : zone de non droit, difficultés pour les forces de l’ordre, mélange de populations d’origines diverses Etc. En outre la communication avec le centre de Nice est difficile. Justement la construction de la ligne 2 du tramway aurait pu permettre de rompre cet isolement mais visiblement le président de la métropole, Christian Estrosi ne le souhaite pas. 

L'Ariane 2

Le socialiste Patrick Allemand a soulevé ce problème en demandant que soient poursuivies les études de faisabilité de prolongation de la ligne 1, mais Estrosi refuse totalement cette demande « le ratio de population concerné est trop faible. » Il explique que sur la ligne 1 il y a 24.000 habitants par kilomètre de ligne ; c’est normal car elle est en centre-ville. Sur la 2, 17.000 et sur la 3 (qui va remonter la plaine du Var) 14.000. Chiffre surprenant car en réalité elle dessert surtout un immense chantier de bétonnage de la plaine du Var peu habité pour l’instant (Le sera-t-il un jour ?). Donc sur une ligne qui rejoindrait l’Ariane et la Trinité il n’y aurait que 5.000 habitants par kilomètre.

Cette ligne 2 qui va atteindre un coût pharaonique pour les contribuables de la métropole du fait de la construction d’un tunnel ignore complètement une partie de la population, la moins aisée, la plus en difficulté, pour des raisons de rentabilité. Il va être difficile de parler de rentabilité de la ligne 1 et du tunnel qui traverse la ville dont on ne mesure plus la dépense estimée entre 700 millions et 1 milliard… Le tramway s’éloigne de plus en plus de son rôle de service public.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , | 3 commentaires

Le Festival de Cannes a peur des journalistes !

C’est France 3 qui vient de publier ce communiqué : « Les 200 professionnels de l’Union française des producteurs de cinéma se sont prononcés en faveur de la fin des avants-premières pour la presse pour la prochaine édition du Festival de Cannes. » Jusque dans les années quatre-vingts, le matin était projeté, uniquement pour les journalistes, le jury et les critiques, les films qui seraient vus l’après-midi et le soir par un public en tenue de pingouins. Petit à petit il avait été admis à ces projections le public cannois qui n’avait pas les moyens des tenues devenues indispensables pour assister aux projections dites de gala. La salle ne s’exprimait pas à la fin des films. L’avantage de ce système était que les critiques pouvaient rapidement publier leurs papiers dans la presse de l’après-midi ou à la radio et à la télévision (aujourd’hui sur le web). 

L’union française des professionnels de cinéma vient de déclarer : « Cette mesure se justifie au regard de l’ambition que les producteurs attendent du Festival de Cannes : être le lieu de l’émotion collective et de la célébration du cinéma dans sa diversité ». Ça ne veut pas dire grand-chose si ce n’est que les producteurs prennent le risque de diffuser un navet et tiennent quand même à gagner de l’argent. Alors partant sur le principe vox populi, vox Dei, il suffira de quelques têtes d’affiches, présentent dans la salle, pour susciter un triomphe qui conditionnera les critiques.

maurice-pialat_325

Maurice Pialat – Palme d’or 1987 pour « Sous le soleil de Satan » sous les sifflets de la salle.

Thierry Frémaux, le délégué général du Festival, a même ajouté que le but était de redonner « toute leur attractivité et tout leur éclat aux soirées de gala ». Comment le festival l’aurait-il perdu ? Les médias ne veulent-ils plus filmer les fessiers des ces vedettes qui montent l’escalier ? La promotion des producteurs va donc devenir le seul critère de sélection pour aller voir un film. 

Cela me rappelle un scandale cannois retentissant : en 1987 le président du jury était Yves Montand et l’on promettait en ouverture du festival un film de Francesco Rosi, super production franco-italo-colombienne, « Chronique d’une mort annoncée », un navet (que la télévision programme toujours). Gérard Lefort publie alors dans Libération la critique suivante sous le titre « Chronique d’une merde annoncée »: « Riche, comme les pâtes, en casting et en budget (12 millions de dollars), Chronique d’une mort annoncée de Francesco Rosi rend hommage à la célèbre pub Nescafé : images spéciale filtre, acteurs lyophilisés, arôme colombien. Café bouillu, café foutu (…). Par contraste, le seul qui casse quelque peu cette baraque, c’est, à la surprise générale, Anthony Delon. A l’inverse de ses colistiers, on n’a jamais l’impression pénible qu’il va vous vendre son tapis (…). Il ne fait pas l’acteur et du coup, il impose son évidence : jeune, fringant, noceur, insolent et beau ». 

L’article nous avait beaucoup plus amusé que le film d’une longueur désespérante et d ‘un ennui profond. La polémique fut retentissante, les producteurs accusant le critique d’avoir coulé le film. Il faut dire qu’en ce temps-là le cinéma conservait encore un aspect artistique et ne se contentait pas d’être une industrie rémunératrice.

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Art | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Cultura Viva televisioun. Viva !

Benvengut!

Il était une fois David et Patrice qui tenaient une chaîne YouTube tout en niçois.
A côté de ça, la Reine des Mai et ses dauphines avaient leur chaîne de leur côté sur la culture niçoise, et y’avait Eve aussi qui avait bien envie de s’y mettre…

Bref, tout ce beau monde a décidé de se réunir sur Cultura Viva, chacun a sa playlist, et puis des fois les uns squattent dans les vidéos des autres… Normal.

Et c’est là que vous arrivez: bienvenu! Amusez-vous! Explorez! N’hésitez pas à nous donner votre avis, à nous donner des idées aussi!

Et sachez que absolument TOUTES nos vidéos sont sous-titrées en français, si les sous-titres ne sont pas directement sur l’image, c’est qu’ils sont dans la fonction sous-titre de YouTube…

Publié dans Actualité | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Attention le Bismuth reste dangereux !

Le bismuth est un élément chimique (Bi) qui peut être rapproché de l’antimoine et de l’arsenic. Ses vapeurs sont toxiques, bien que jusqu’avant 1910 il était prescrit en cure. Le problème est qu’il provoque pendant plusieurs mois des problèmes de mémoire. Mais notre bismuth niçois (il est connu chez les marchands de téléphone de la rue Masséna), est sous surveillance.

BERTRAMS-Sarkozy-elections

La justice, qui surveille ses débordements, a repéré depuis longtemps un certain Paul Bismuth qui avait acquis avec son avocat Thierry Herzog (déjà !) deux téléphones mobiles pour pouvoir communiquer tranquillement et surtout à l’insu d’éventuelles tables d’écoutes. Il avait bien raison le président de la République, il était sur écoute depuis septembre 2013 car on le soupçonnait déjà d’avoir fait financer sa campagne de 2007 avec des fonds libyens. En réalité la justice apprend alors que le président et son avocat s’inquiétaient sur ce qu’allait faire la Cour de cassation des agendas du président dans l’affaire l’Oréal.

Au passage apparaît dans les entretiens Gilbert Azibert, un magistrat, qui voulait obtenir un poste prestigieux à Monaco; il ne l’aura pas. Mais que risque alors Paul Bismuth (alias Nicolas Sarkozy) ? Il part vers le tribunal correctionnel pour « corruption active » et « trafic d’influence ». Le trafic d’influence est punissable de 10 ans d’emprisonnement et d’un million d’euros d’amende. Être coupable de corruption active c’est 10 ans de prison et 150.000 euros d’amende. Et l’avocat ? Eh bien le recel de violation du secret professionnel c’est 5 ans de prison et 375.000 euros d’amende.

Le bismuth est vraiment dangereux et vous prenez des risques pour votre Santé !

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , , , | 1 commentaire

Le Parti socialiste se disloque un peu plus pour les 50 ans de mai 68.

Roxane Lundy est la présidente du Mouvement des jeunes socialistes. Elle représente en réalité l’avenir du Parti socialiste mais 25 des 30 membres du bureau du mouvement quittent PS pour rejoindre Benoît Hamon et Génération.s.

http---o.aolcdn.com-hss-storage-midas-ec7cf04cbe183519f3b3b5f928a937f8-206115504-Screen+Shot+2018-02-10+at+14.58.19.png

Roxane Lundy (photo AFP)

La décision a eu lieu avant même l’élection d’Olivier Faure comme premier secrétaire du PS, avant même le duel qui devait opposer Faure et Le Foll. Roxane Lundy, en quittant le PS et en devenant militante de Génération.s n’est plus salariée du PS et son mouvement ne bénéficiera plus des subsides du parti. Le plus étonnant est que Benoît Hamon n’a pas été informé au préalable de la décision et s’est retrouvé devant le fait accompli et accepte volontiers ce ralliement.

En réalité Les jeunes socialistes ne croient plus que le Parti socialiste puisse encore transformer la société et qu’il refuse de se remettre en question. Roxane Lundy ajoute dans un interview au Monde : « Nous ne parlons plus la même langue. Je pense que le PS n’est pas en mesure de se relever ». Elle ajoute « Cinquante ans après Mai 68, le PS est devenu un Ephad. » C’est oublier qu’en mai 68 le Parti socialiste ne prit ce nom que l’année suivante. En effet mai 68 fut un énorme échec pour les socialistes et François Mitterand en particulier au point qu’aux élections de 1968 les socialistes perdent de nombreux sièges et que Mitterrand devient un député non inscrit. C’est même Gaston Defferre qui sera le candidat de la SFIO en 1969 avec seulement 5% des voix.

La jeunesse va même les rejeter lors des défilés. En réalité Roxane Lundy referme une boucle en quittant le PS et que va devenir le parti sans ses militants les plus jeunes ? Si le Parti socialiste s’appuie seulement sur ses élus actuels et non pas sur une base d’électeurs, ne risque-t-il pas de disparaître ?

Christian Gallo – © Le Ficanas ®

Publié dans Actualité, Politique | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire